Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Anne-Laure Bonnet, le visage de Téléfoot
Sur la Route Avec

Anne-Laure Bonnet, le visage de Téléfoot

date 06/09/2020 - 02:05 | micro_reportage Francine Thomas
La journaliste prend les commandes d’une grande émission dominicale, sur la nouvelle chaîne 100% foot.
illustration de Anne-Laure Bonnet, le visage de Téléfoot
© Telefoot 
 Anne-Laure Bonnet, le visage de Té…
 Anne-Laure Bonnet, le visage de Téléfoot
play
0:00
0:00
volume-high 
Elle rongeait son frein Anne-Laure Bonnet. En mars dernier, la journaliste de Bein sports a assisté impuissante à l’interruption du championnat de France de football et n’a pas travaillé pendant six mois. C’est donc peu dire qu’elle attendait cette rentrée avec impatience. D’autant plus qu’elle a entre-temps été recrutée par Téléfoot, la nouvelle chaîne 100% ballon rond, qui a remporté des droits de la Ligue 1, de la Ligue 2, de la Ligue des champions et de la Ligue Europa.

Elle prend les rênes d’une grande émission dominicale où tous les buts du week-end seront diffusés. Mais elle assure qu’il ne sera pas seulement question de tactique : « Il s’agit aussi de partir à la découverte de personnalités, parce qu’il y en a de particulièrement intéressantes dans le football (...) Elle est dépassée cette époque où l’on considérait les joueurs de foot comme des analphabètes. Ça suffit de penser ça. Ce sont des gens qui sont inscrits dans la société, qui ont très souvent une conscience sociale et ça me tient à cœur de mettre ça en valeur. »

Anne-Laure Bonnet a débuté sa carrière sur les paddocks, en suivant la Formule 1. Et c’est un sport qui reste cher à son cœur : « C’est un premier amour et ça ne meurt jamais. C’était ma passion d’adolescence avec un grand amour qui était Ayrton Senna. C’était pour moi l’icône absolue, j’ai appris le portugais pour lui parler (…) Et je défends toujours la Formule 1 chaque fois que les gens en parlent de façon négative en disant que ça pollue. C’est aussi grâce à ce sport que les voitures de tous les jours polluent moins, qu’elles sont plus performantes. Elles nous permettent d’améliorer les hybrides, les voitures électriques. J’aimerais toujours la F1 ! »

Dans la vie, Anne-Laure Bonnet est une automobiliste sage, et une cycliste un brin irritée par l’attitude de certains autres usagers de la route : « J’aimerais rappeler que le clignotant c’est pas pour faire joli, ça sauve des vies. C’est capital que l’on soit en ville ou sur autoroute (…). J’ai eu peur plusieurs fois et c’était toujours à cause de l’absence de clignotant. Si on aime un tout petit peu les autres, on met son clignotant. »

Comment Anne-Laure Bonnet concilie-t-elle aujourd’hui sa passion d’hier pour la Formule 1 et Ayrton Senna et celle d’aujourd’hui pour le football ? C’est le Brésil qui fait le trait d’union. Sa première émotion liée au foot, c’est la victoire du Brésil en Coupe du monde en 1994. Et pour elle, le meilleur joueur de tous les temps, c’est Pelé : « C’est beaucoup plus qu’un joueur de foot. C’est un personnage dans son pays. Il a donné envie à des générations de Brésiliens de s’en sortir. Mais il manque de reconnaissance parce qu’il y a toujours une retenue face à ce personnage qui est noir. »
Quant à savoir quel est le meilleur joueur aujourd’hui, Anne-Laure Bonnet cite Neymar, Lewandowski, Mbappé, Messi et Ronaldo.

Bref, la journaliste entre dans cette nouvelle saison de foot avec beaucoup de gourmandise. Et de reconnaissance pour ceux qui l’ont embauchée : « Ça montre que la question de confier une grande émission dédiée au foot à une femme ne se pose plus. Je trouve que c’est un vrai signal. Et si les jeunes filles pouvaient le voir et se dire que finalement, elles aussi elles peuvent, pour moi ce serait la meilleure des récompenses. Parce que vraiment les filles, on peut ! »
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales