Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Musique | Montez le Son | Et de 7 pour Asaf Avidan

Et de 7 pour Asaf Avidan

date 05/10/2020 - 02:42 | micro_reportage Perrine Martin
L’auteur, compositeur et interprète israélien est de retour avec son septième album, Anagnorisis, qui signe sa renaissance...
illustration de Et de 7 pour Asaf Avidan
 Et de 7 pour Asaf Avidan
 Et de 7 pour Asaf Avidan
play
0:00
0:00
volume-high 
Vous avez certainement déjà entendu sur nos ondes, Lost Horse, le premier single de ce nouveau disque de l’auteur-compositeur-interprète. Quarantenaire depuis mars dernier, Asaf Avidan se dit tout d’abord ravi de ce retour à la lumière : « Ça m’a manqué c’est clair, mais maintenant j’essaie d’intégrer tout ce que j’ai appris pendant cette année et demie durant laquelle j’ai pris de la distance et je me suis rapproché de la nature. »

Depuis la sortie de son album précédent, en 2017, il explique avoir changé : « J’ai appris la patience, trouvé de nouvelles réponses. J’ai beaucoup appris sur moi et désormais je me dois de jongler avec cette vie de lumière que je retrouve tout en conservant cette stabilité trouvée que je ne veux surtout pas abandonner… »

Asaf Avidan revient ensuite sur la genèse de son septième album, qu’il a composé au calme, dans la campagne italienne : « Je suis quelqu’un de très impatient ! Pour moi, il était clair qu’une chanson devait être écrite en une journée, un album en 2 ou 3 semaines, parce que j’aimais l’idée de capter un moment de vie à un instant précis. »

À ce propos, l’artiste israélien ajoute que « commencer à écrire une chanson pour la terminer un an après, cela met en sourdine tes émotions au point de ne jamais parvenir à ressentir ce que tu ressentais au départ [...] Pour moi cela n’avait aucun sens, mais le fait d’avoir été aussi proche de la nature, de planter une graine qui finira par devenir un arbre 20 ans plus tard, de couper des plantes pour mieux laisser pousser leurs racines… tous ces processus si lents, ça a en quelques sortes arrosé mes racines, ça m’a changé et ça a changé ma façon de composer de la musique. »

Après 6 albums, Asaf Avidan revient avec un 7ème opus, dans lequel sa voix est toujours un instrument à part entière. Il explique à ce sujet que « l’album s’appelle Anagnorisis, un terme qui désigne le moment où un personnage renaît, découvre une nouvelle vérité, une nouvelle identité ». Ainsi, ajoute-t-il : « Il y a tellement de voix différentes, parfois harmonieuses, mais parfois en totale contradiction et donc l’idée principale était de présenter plusieurs facettes de notre personnalité […] comme si j’avais une conversation avec moi-même ! »

Pour conclure, il confie d’ailleurs avoir appris à apprivoiser sa musique et sa voix aux multiples visages : « Je pense que l’on a tous de multiples facettes et ne pense vraiment pas que l’on soit unique. Il y a un super héros en chacun de nous ! À vrai dire j’avais très peur de le rencontrer, mais maintenant je me sens parfaitement bien. »

Voir le Clip de Lost Horse

A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales