Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Intempéries : les bons gestes au volant

Intempéries : les bons gestes au volant

date 18/02/2022 - 18:43 | micro_reportage Christophe Buquet
Pluie, grêle, vent violent... Il faut adapter votre conduite lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. Comment ? Réponse dans Question d'Autoroute.
illustration de Intempéries : les bons gestes au volant
 Intempéries : les bons gestes au v…
 Intempéries : les bons gestes au volant
play
0:00
0:00
volume-high 
Dans le département des Landes, sur l’autoroute A63, il n'est pas rare de rouler sous la pluie, voire la grêle. Les conditions météo peuvent se dégrader rapidement en raison « d'intempéries assez violentes et ponctuelles, notamment des averses de pluie ou de grêle » explique Olivier Quoy, le directeur général d'Atlandes. « Il convient donc d'être particulièrement vigilant et de ralentir. »

Avec la pluie, la menace pour l’automobiliste, c’est l’aquaplaning : « C'est le risque n°1 qui résulte de la formation d'une mince couche d'eau, qui, avec la vitesse, peut conduire le véhicule à perdre de l'adhérence et donc de décoller un peu. Dans ce cas-là, inutile de donner des coups de volant. Au contraire, il faut surtout ralentir, c'est le seul moyen de retrouver de l'adhérence. »

Il faut faire attention aussi aux vents violents : « C'est un autre phénomène qui est plus sensible lors des manœuvres de dépassement de poids lourds » ajoute Olivier Quoy. « Quand on double un camion par vent fort, lorsque l'on a fini la manœuvre de dépassement, on peut se retrouver avec un brusque appel d'air qui va conduire souvent à un déport sur la gauche. Il faut donc être vigilant et bien conserver sa trajectoire. »
Et en cas d’intempéries, n’hésitez pas à faire une pause sur une aire de services ou une aire de repos.
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales