Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Thomas Dutronc

Thomas Dutronc

date 21/09/2018 - 15:20 | micro_reportage Charlotte Latour
Pour ne pas supporter un patrimoine artistico-familial encombrant, depuis ses débuts, Thomas Dutronc a tracé sa route en embrassant un autre héritage, celui de la musique manouche. Un univers dans lequel il excelle et dont il est devenu un acteur, voire même une référence. C’est ce qui ressort de son nouvel album « Live Is Love », un disque live aux sonorités gipsy dont il vient nous parler sur le 107.7
illustration de Thomas Dutronc
© Yann Orhan 

« La voiture idéale c’est un peu le tour bus, la voiture maison, le camping-car ».

 Première partie
 Première partie
play
0:00
0:00
volume-high 
« Ça fait 10 ans que je fais des tournées, sur la route et même avant, j’en avais vu une comme ça, en tour bus. C’est à dire qu’on dort sur la route, on dort dans le bus. On a des lits quand même, des couchettes et tout ça. On a l’impression qu’on est des pirates, des flibustiers comme ça, y a ce navire qui traverse la nuit. Parfois c’est très agréable et parfois c’est long. Et puis de dormir sur la route ce n’est pas très reposant ».
Thomas Dutronc parle de la route avec Charlotte Latour, écoutez.

« Live Is Love » a été enregistré pendant 50 dates de concerts, pour ne garder que 15 titres.

 Deuxième partie
 Deuxième partie
play
0:00
0:00
volume-high 
« Ça a été infernal ! D’ailleurs je ne voulais pas en faire un disque, c’est un hasard. On s’est enregistrés parce qu’on jouait complètement en acoustique, on allait avoir un bon son. On a enregistré pour nous, parce que ça ne coûtait rien. Après on a commencé à écouter… mais y a des trucs supers, on a découvert des pépites, des trucs incroyables. On a écouté ça avec les copains, avec les musiciens et on a dit que ce serait bien que ça existe en disque »…
Charlotte Latour a questionné Thomas Dutronc sur son album, écoutez.

illustration de Thomas Dutronc
© Yann Orhan 

« Live Is Love, résume un peu, et dans le bon sens du terme, les 10 ans de travail que j’ai derrière moi ».

 Troisième partie
 Troisième partie
play
0:00
0:00
volume-high 
« J’ai découvert la guitare assez tard, vers 17 ans. J’écoutais Chuck Berry, Hendrix, les Shadows, le funk, j’aimais bien Aerosmith et en écoutant plein de guitaristes, j’ai découvert Django Reinhardt et là, ça m’a sidéré. Comment on peut jouer de la guitare pareille ? C’est un messie, c’est Jésus Christ à la guitare. C’est pas possible de jouer aussi bien. Alors j’ai décidé, je tente le coup et ça m’a pris 5 ans pour trouver des copains et faire mes premières armes ».
Thomas Dutronc se confie à Charlotte Latour, écoutez.

Voir le clip de Love

A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales