Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Patrouilleur : profession ange gardien

Patrouilleur : profession ange gardien

date 16/10/2020 - 09:04 | micro_reportage Christophe Buquet
On les appelle patrouilleurs, hommes en jaune, agents autoroutiers... ils œuvrent quotidiennement sur l’autoroute pour améliorer la sécurité et le confort des automobilistes. Gros plan sur les missions des hommes en jaune dans les Landes.
illustration de Patrouilleur : profession ange gardien
© Egis 
 Patrouilleur : profession ange gar…
 Patrouilleur : profession ange gardien
play
0:00
0:00
volume-high 
Chaque jour, sur l'A63, entre Salles (au sud de la Gironde) et Saint-Geours de Marenne (Landes), les patrouilleurs interviennent pour des pannes, des accidents, pour des obstacles ou des animaux sur la chaussée. Ces interventions peuvent s'avérer dangereuses, comme l'explique Mathieu Orgue, patrouilleur à Castets : « Il y a deux ans, j'étais en train de saler une route quand un petit fourgon m'est rentré dedans sans raison, en pleine nuit. Le conducteur avait dû s’endormir ou regarder son téléphone. »

Pour chacune de ces interventions, les hommes en jaune prennent des risques importants : « Il y a une prise de risque, mais on est surtout dépendant des usagers, on ne contrôle pas. Donc, on n'est jamais dos à la route. Quand on travaille en équipe, on sait qu'on est en sécurité car il y a toujours quelqu'un qui garde l’œil sur la route pour prévenir l'autre. C'est devenu un réflexe. »

Le téléphone au volant est sans doute la principale source d'inquiétudes des patrouilleurs : « c'est un gros problème. On le voit dans le comportement des véhicules. Quand on roule derrière un camion et qu'il commence à zigzaguer, on s'aperçoit qu'il a l'ordinateur ou le téléphone. Et on peut dire ce qu'on veut, dans ces moments-là, on n'est pas vigilant. C'est l'un des gros problèmes actuels. »

Conclusion, lorsque vous apercevez les patrouilleurs en bordure d'autoroute, levez le pied et déportez-vous légèrement sur la gauche, cela doit devenir un réflexe.

 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales