Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Nos plus beaux paysages

Le Mercantour

date 29/08/2019 - 01:40 | micro_reportage Julie Minvielle
Nous partons, avec Julie Minvielle et son guide, découvrir la faune et la flore du Mercantour, dans l'arrière pays niçois, sur le chemin jusqu'au refuge de la Cougourde.
facebooktwitter
illustration de Le Mercantour
 Le Mercantour
 Le Mercantour
play
0:00
0:00
volume-high 
C'est à quelques kilomètres de Saint-Martin-Vésubie à l'orée des bois que la randonnée commence, accompagné par Daniel Blanc, technicien de randonnée au département des Alpes-Maritimes : « Nous sommes dans le Haut Boréon sur les pistes qui servent l'hiver pour le ski de fond. D'ici deux cents mètres nous allons quitter la piste pour monter en direction du refuge de la Cougourde. »

Quelques minutes après apparaît le panneau du parc national du Mercantour : « Avec toutes les interdictions qui vont de pair. Les chiens, le feu, le bruit, le camping sauvage, les VTT... »

Le sentier serpente en pleine forêt, entouré d'arbres gigantesques, des mélèzes, le conifère qui perd ses aiguilles l'hiver. Et puis des cris d'oiseaux aussi : « C'est un Cassenoix, c'est un oiseau qui va manger les pignons. Et après il en fait des réserves. Il les oublie. ça permet à ces arbres de pousser très haut en altitude. »
En tout 153 espèces d'oiseaux et 58 espèces de mammifères vivent dans le Mercantour : « Le chevreuil, le cerf, le mouflons, le chamois, le bouquetin et les marmottes on va les retrouver un peu plus haut dans les clapiers. »

Le chemin suit le torrent du Boréon s'enfonce dans la forêt. Il abouti à à une cascade impressionnante : « Nous sommes face à la cascade de Peïrastrèche. Et comme il a bien plu, elle est très jolie. »

Plus loin, notre curiosité est attirée par un joli spécimen de fleurs jaunes avec de gros pétales, un peu à comme des pissenlits : « C'est de l'arnica. En médecines douces, dans les villages les gens récoltent une dizaine de têtes de fleurs comme. Ils la mettent dans de l'alcool. Ils laissent le bocal pendant six mois et après ils s'en servent d’onguent... »

Après quelques kilomètres le paysage change et les arbres se font plus rares : « Là on n'est à ce qu'on appelle le Gias de Peïrastrèche. Il y a une maison à moitié écroulé qui est juste là derrière. Les bergers montaient avec les vaches ici et ils faisaient le fromage sur place. »

Puis le sentier se fait plus escarpé. Une dernière « grimpette » avant l'arrivée au refuge de la Cougourde : « C'est le refuge du Club Alpin Français. On peut y passer même le week end... Manger, boire, dormir... ».
Entouré par les montagnes le paysage est époustouflant. Puis, un bouquetin pointe le bout de son museau : « Des fois on les voit sur les murs du refuge et ils lèchent le salpêtre qui sort des jointures des pierres. »

En tout ce sont 4500 kilomètres de sentiers balisés que l'on peut arpenter dans le Mercantour.
illustration de Le Mercantour
Daniel Blanc et Julie Minvielle 
illustration de Le Mercantour
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés