Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Culture | Marque-Page | "Enfant de salaud" de Sorj Chalandon
Marque-Page

« Enfant de salaud » de Sorj Chalandon

date 18/09/2021 - 09:26 | micro_reportage Francine Thomas
Quel a été le rôle du papa de l'écrivain durant le Seconde Guerre Mondiale ? A-t-il été un « salaud » comme l'a qualifié son propre père ? Sorj Chalandon mène l'enquête et imagine une confrontation en marge du procès de Klaus Barbie à Lyon en 1987.
illustration de
 "Enfant de salaud" de Sorj Chaland…
 "Enfant de salaud" de Sorj Chalandon
play
0:00
0:00
volume-high 
Pour sa remarquable couverture du procès de Klaus Barbie, Sorj Chalandon s'est vu décerner le prestigieux Prix Albert Londres. Il revient aujourd'hui sur cet épisode historique dans son nouveau roman. A l'époque, son père avait assisté aux débats en tant que simple spectateur. Cette présence, loin d'être anodine, vient aujourd'hui hanter l'écrivain.

Car son père était alors une énigme. La seule chose dont son fils était certain en 1987, c'est qu'il n'avait pas été le grand Résistant qu'il s'était plu à décrire. Bien au contraire. Il a été vu à Lyon durant la Seconde Guerre mondiale portant l'uniforme allemand. Ce qui avait fait dire au grand-père de Sorj Chalandon qu'il était un « enfant de salaud ».

« Pendant tout ce procès j'ai espéré qu'il craque » nous a confié l'écrivain (...) qui rêvait d'entendre son père lui révéler la vérité. Vérité qu'il connait aujourd'hui, après avoir pu consulter l'année dernière son dossier judiciaire.
« Ce qui est intéressant c'est que ce n'est pas juste un collabo. Ce n'est pas un petit Lacombe Lucien qui serait aller voler des biens juifs. Il a porté cinq uniformes en quatre ans. Et à quelques semaines d'intervalle, il a la croix gammée au bras, puis la croix de Lorraine. Il n'a pas de convictions ».
Ce roman est finalement un règlement de compte posthume entre un homme qui a passé sa vie à endosser des rôles, et un fils qui a dû composer avec les mensonges paternels. Sorj Chalandon et sa plume virtuose rencontrent un immense succès en librairie depuis le lancement de la rentrée littéraire et « Enfant de Salaud » est en lice pour le Prix Goncourt.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales