Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Culture | Marque Page | "La Princesse de Clèves" de Claire Bouilhac et Catel
Marque Page

« La Princesse de Clèves » de Claire Bouilhac et Catel

date 29/08/2019 - 01:48 | micro_reportage Francine Thomas
Les deux femmes signent ensemble une excellente adaptation de ce grand classique de la littérature française, qui est au programme du bac.
facebooktwitter
illustration de
 "La Princesse de Clèves" de Claire…
 "La Princesse de Clèves" de Claire Bouilhac et Catel
play
0:00
0:00
volume-high 
Elles ont déjà signé ensemble plusieurs albums, c’est peu dire que Claire Bouilhac et Catel se sont bien trouvées ! Il n’empêche. Oser s’attaquer à un monument comme La Princesse de Clèves (écrit en 1678) et en faire une adaptation en bande dessinée était un pari osé. « C’était un travail plutôt ambitieux, il faut bien le dire, nous a confié Claire Bouilhac. Je crois que nous nous en sommes rendues compte tardivement, en le faisant. Nous pouvions rester à se chicaner sur un mot pendant très longtemps ».

Car les deux femmes ont travaillé à quatre mains. Elles ont scénarisé ensemble l’album, chaque bulle est donc le fruit d’un consensus. Pour les dessins, elles se sont partagées les scènes. Nous devons notamment à Claire Bouilhac un très beau travail sur les monuments, le Louvre ou le château de Chambord par exemple.

Au final, cette Princesse de Clèves paraît très moderne. C’est, pour Claire Bouilhac, l’une des grandes vertus de ce roman. « On l’étudie souvent sous un angle technique, sans dire aux élèves que c’est une petite jeune fille de 16 ans qui n’y connait rien, qui découvre tout et que c’est exactement ce qu’ils sont en train de vivre. Découvrir l’amour à la Renaissance ou aujourd’hui, c’est toujours pareil. On peut faire des progrès et s’écrire des SMS ou s’envoyer des lettres, ça revient au même, on passe par les mêmes étapes. Et c’est en ça que c’est un roman très moderne ».

La Princesse de Clèves par Claire Bouilhac et Catel est donc à mettre entre les mains de tous les élèves qui vont préparer le bac de français cette année. Et les parents ne doivent pas hésiter à y jeter eux-mêmes un coup d’œil. Ils prendront simplement le risque de passer un excellent moment.
A voir aussi
play3 Le site de l'éditeur
 
Les plus consultés