Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Camille Chamoux, le temps de rire

Camille Chamoux, le temps de rire

date 07/03/2022 - 08:22 | micro_reportage Virginie Decorte
La comédienne présente son 4e seul-en-scène, co-écrit avec Camille Cottin et mis en scène par Vincent Dedienne.
illustration de Camille Chamoux, le temps de rire
 Camille Chamoux, le temps de rire
 Camille Chamoux, le temps de rire
play
0:00
0:00
volume-high 
« Le temps de vivre », c’est le nom du dernier spectacle de Camille Chamoux. Un « one-woman-show », en 70 minutes chrono, que la comédienne a imaginé à partir du « rapport au temps complètement psychopathe » de son fils et de tous les enfants plus généralement. Des enfants qui, reconnait-elle, sont finalement plus dans le vrai que les adultes concernant la « finitude des choses ». En effet, Camille Chamoux estime « qu’il faut être conscient de la fin pour apprécier le moment ».

Dans ce nouveau spectacle, la comédienne pointe du doigt le rapport pathologique au temps de la société dans laquelle on vit, où « tout est compressé donc dans l’immédiat », à l’instar des alertes d’actualités. « On a perdu complètement la conscience de l’importance de prendre le temps des choses », affirme Camille Chamoux, qui reconnait cependant qu’il existe encore heureusement quelques endroits, comme la voiture, où l’on est parfois obligé de prendre notre temps.

À ce propos, lorsque la comédienne prend le volant et même si elle confie avoir tendance à s’endormir lorsqu’il y a des embouteillages, Camille Chamoux considère que « le moment des bouchons où on ne peut plus rien faire, le cerveau se met à penser, à rêver différemment ». D’ailleurs à l’évocation de ces périples routiers, la comédienne confie avoir « 1000 souvenirs en voiture » dont il vaut mieux rire avec le recul, notamment lorsqu’elle était enfant dans les années 80 et que ses parents la « jetaient à l’arrière des bagnoles sans ceinture » en lui « clopant dans la gueule ».
A voir aussi
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales