Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Gaëtan Roussel

Gaëtan Roussel

date 30/06/2019 - 09:56 | micro_reportage Virginie Decorte
Il s’est fait connaître dans les années 90 avec le groupe Louise Attaque, avant d’enchaîner d’autres projets, Tarmac, Lady Sir et sa carrière solo. D’ailleurs son dernier album, Trafic (2018) est à son nom et avant de prendre la route pour une grande tournée estivale qui va le mener aux quatre coins du pays, Gaëtan Roussel a pris le temps de répondre à notre journaliste Virginie Decorte.
illustration de Gaëtan Roussel
 Gaëtan Roussel
 Gaëtan Roussel
play
0:00
0:00
volume-high 
Virginie Decorte revient sur son dernier album Trafic (2018), qui est né de voyages entre Paris et Los Angeles, mais aussi de collaborations à l’étranger…
Gaëtan Roussel : « Oui, c’est une chance d’avoir rencontré ces personnes. C’est un peu le hasard, j’étais parti à Los Angeles, essayer d’être curieux, voir un petit peu ce qui pouvait m’arriver là-bas et participer à ce qu’on appelle des ateliers d’écriture. C’est un peu ma démarche d’aller à la rencontre des gens. »

Notre journaliste souligne qu’il chante principalement en français…
Gaëtan Roussel : « Je ne prends jamais de tour de chant en anglais, c’est les chœurs qui le font. On le fait un petit peu avec Rachida Brakni, dans le duo qu’on a, Lady Sir, parce qu’on chante en français, en arabe et en anglais, mais dans mes projets solo, c’est les chœurs. »

C’est important de partager des moments avec de jeunes artistes (Virginie Decorte fait allusion à son récent duo avec Hoshi) ?
Gaëtan Roussel : « C’est important de partager avec les autres et d’aller à la rencontre des autres. C’est une démarche qui me plait et qui m’enrichit, quand j’ai rencontré Hoshi, par exemple, je lui ai proposé une chanson, on a été en studio ensemble et à partir du moment où vous faites un bout de route avec quelqu’un, vous repartez aussi avec des choses. »

Virginie Decorte note que la tournée et la route à proprement parler, c’est un moment particulier avec le public et avec votre équipe. Comment voyagez-vous ? C’est en tour-bus ?
Gaëtan Roussel : « Oui tout à fait, un bus aménagé, avec des couchettes, des salons, il n’y a pas de douche, mais heureusement on en trouve une à chaque fois qu’on arrive quelque part. Moi la route c’est quelque chose qui me plait beaucoup. Partir en tournée c’est quelque chose que j’ai fait avec les projets auxquels je participe, avec mes camarades de Louise Attaque au début, avec Rachida Brakni, en solo, voilà c’est quelque chose qui me plait, que j’aime faire, c’est un peu là où j’ai l’impression d’être né. »

À l’heure des départs en vacances, Virginie Decorte termine cette entrevue en demandant à son invité, quel conseil aimerait-il délivrer ?
Gaëtan Roussel : « Regarder droit devant et toujours un petit coup d’œil dans le rétroviseur pour voir si tout se passe bien et sinon, droit devant ! »
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales