Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Hugues Aufray, 91 ans et alors ?
Sur la Route Avec

Hugues Aufray, 91 ans et alors ?

date 01/10/2020 - 17:14 | micro_reportage Francine Thomas
Le temps ne semble pas avoir de prise sur le chanteur : il a sorti avant l’été un nouvel album, Autoportrait, qui a été parmi les meilleures ventes tout l’été et dit avoir de très nombreux projets.
illustration de Hugues Aufray, 91 ans et alors ?
© Yann Orhan 
 Hugues Aufray, 91 ans et alors ?
 Hugues Aufray, 91 ans et alors ?
play
0:00
0:00
volume-high 
Ne demandez pas à Hugues Aufray si la période actuelle et l’insécurité sanitaire l’angoissent, il vous rira au nez ! Et changera de sujet… Interrogez-le en revanche sur sa musique et sur les douze titres qui composent son nouvel album, il est intarissable.

Dans cet Autoportrait – titre tiré du tableau qui illustre la pochette et qu’il a lui-même peint - il adapte des standards américains comme il sait si bien le faire : « J’ai emprunté beaucoup de mélodies du folklore, parce qu’elles ont ceci de particulier d’être très simples très courtes et que personne n’est capable d’écrire une chanson aussi simple que Au clair de la lune, Le Roi Dagobert ou Santiano (….) Donc j’emprunte au folklore, et je mets de nouvelles branches et des nouvelles fleurs à des arbres qui sont anciens. »

Et c’est un travail d’orfèvre que réalise Hugues Aufray. Car adapter n’est pas du tout traduire. « On ne traduit pas la poésie. On ne peut que la transmettre et, pour cela, il faut l’adapter à la culture à laquelle on s’adresse (…) et garder quelque chose de l’original. Quand j’ai traduit la chanson Like a Rolling Stone, le refrain c’est How Does It Feels ? C’est-à-dire Qu’Est-Ce Que Tu Ressens ? Mais moi j’entends le mot file. Donc j’ai chanté Où Vont Ces Files, de Sans Domicile… ce qui n’a rien à voir sauf que c’est la traduction de la pensée de Bob Dylan. »

Pour les voitures, Hugues Aufray, comme pour les chansons, est un inconditionnel des autos américaines et des Jeep en particulier. Il en a plusieurs dans son garage, dont une de collection : « J’ai une Jeep qui a été conçue et construite en 1941, qui a débarqué en 44 à Courseulles pour libérer la France, et pour chasser les allemands et ce symbole de la libération, je ne peux pas l’oublier. C’est la raison pour laquelle je n’ai que des Jeep, par fidélité. »

Hugues Aufray peint, chante, joue de la guitare, remplit des cahiers d’écriture, lit (il a une impressionnante bibliothèque) et ne voit donc pas le temps passer. Il confie, mystique : « J’ai énormément de projets parce que je crois que chacun d’entre nous a, consciemment ou inconsciemment, l’idée que dans sa vie il a des choses à faire. Moi je dois des choses à quelqu’un. J’ai des comptes à rendre, j’ai des dettes et il faut que je les paie par un travail que je vais exécuter ! »
Nous voilà rassurés, l’heure de la retraite n’a pas sonné pour Hugues Aufray !

Voir le clip de Dan Tucker

A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales