Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Le MobiliMag | Hyperloop, le train du futur
Le MobiliMag

Hyperloop, le train du futur

date 12/01/2021 - 02:20 | micro_reportage Stéphanie Dionnet
Des transports à ultra-haute vitesse ! Après la voiture, le train, le bateau et l’avion, voici un 5ème moyen de transport, à plus de 1 000 km/h dans un tube sous vide.
illustration de Hyperloop, le train du futur
© Transpod 
 Hyperloop, le train du futur
 Hyperloop, le train du futur
play
0:00
0:00
volume-high 
Trois sociétés se livrent une véritable compétition pour mettre au point ce mode de transport supersonique : les américains de Virgin Hyperloop avec un test dans le désert du Nevada. La société américaine Hyperloop Transportation Technologies qui renforce, elle, ses équipes dans son centre névralgique à Toulouse. Et puis les canadiens de chez TransPod, qui travaillent, eux, sur une étude de faisabilité dans la province de l'Alberta. Sébastien Gendron, le Président de TransPod, explique le fonctionnement de ce futur moyen de déplacement : « Cela consiste à mettre des capsules qui ressemblent à des petits avions sans ailes, qui font la taille d'un bus ou d'un wagon de train, qui se déplacent dans des tubes de 4 mètres de diamètre, à une vitesse pouvant aller jusqu'à 1 000 km/h. On a enlevé la majeure partie de l'air, pour s'affranchir des frottements aérodynamiques [...] et cela permet, grâce à des moteurs électromagnétiques principalement, d'atteindre des vitesses similaires à celles de l'avion. »

Sur le centre d'essai du coté de Limoges, « au lieu d'avoir des rails tels qu'on les connait aujourd'hui, on va avoir un tube de métal posé sur des traverses en béton pour pouvoir faire les essais », précise Sébastien Gendron. Pour rendre ce moyen de transport du futur vert, des panneaux solaires devraient être intégrés sur le dessus du tube de métal, « grâce à ces panneaux solaires, on peut potentiellement générer même plus d'énergie que ce que l'on va consommer », souligne Sébastien Gendron.

Mais quelles sont les sensations ressenties dans ces capsules ? Sébastien Gendron explique que « les essais qui ont été faits sont assez similaires à ce qu'on peut vivre dans un avion. Ce sont des cabines pressurisées, les niveaux d'accélération sont similaires à ceux du métro parisien, par exemple. Paris/Toulouse en avion, aujourd'hui c'est 1 heure. Avec un système Hyperloop, on est sur le même ordre de grandeur. » Et Hyperloop pourrait donc devenir une alternative aux vols court-courriers, avec une réduction des gaz à effet de serre et sans bruit pour les riverains. Pour voir les premiers modèles en fonction, rendez-vous aux Émirats Arabes Unis et au Canada en 2030/2035.


A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales