Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Julien Clerc : ses tubes en duo
Sur la Route Avec

Julien Clerc : ses tubes en duo

date 09/03/2020 - 16:56 | micro_reportage Ivan Mouton
Francis Cabrel, Sandrine Kiberlain, Carla Bruni, Zaz… ils ont tous répondu présents à l’invitation de Julien Clerc pour participer à « Duos », un album où le chanteur de « Ma Préférence » revisite en tandem ses plus grands tubes. À cette occasion, Julien Clerc fait la route avec nous sur le 107.7
illustration de Julien Clerc : ses tubes en duo
 Julien Clerc : ses tubes en duo
 Julien Clerc : ses tubes en duo
play
0:00
0:00
volume-high 
« Toute ma vie, ça a été la musique »

12 duos composent ce nouvel album. « Ce n’Est Rien », le tube incontournable du chanteur est, par exemple, revisité en duo avec Zaz. « j’ai choisi les interprètes d’abord parce qu’il y avait un petite histoire avec eux, et surtout parce que je voulais de fortes personnalités vocales, qui pourraient apporter un éclairage nouveau sur des chansons qui sont toutes des chansons très connues ».
« Fais-Moi une Place » est interprétée avec Vanille, sa propre fille : « Je l’ai choisie parce qu’elle est chanteuse, elle ne l’était pas il y a 3 ou 4 ans, et à l’époque je ne crois pas que je lui aurais proposé. J’avais le trac en lui proposant, je n’étais pas sûr du résultat ». Et d’une chanson d’amour « classique », initialement écrite par Françoise Hardy, ce duo père-fille en a fait une chanson d’amour filial.

Coach dans l’émission The Voice, Julien Clerc se permet aussi quelques conseils à destination de sa fille : « Si elle me demande, je lui donne mon avis, en particulier au début du processus, au niveau de l’écriture des chansons. »
Quant au bilan de l’expérience The Voice, il est plutôt positif pour l’artiste : « Cela m’a obligé à mettre des mots sur mes sentiments. Ajoutons à ça qu’il y avait beaucoup de musiques que je ne connaissais pas et que j’étais heureux de découvrir. Moi, mon métier, toute ma vie, ça a été la musique et faire cette émission n’était que du bonheur. »

« Philippe Katerine, c’est un très bon chanteur avant toute chose »

Parmi les nombreux tubes de Julien Clerc, une chanson sort du lot par l’impact qu’elle a eu sur le public. Écrite en 1982, « Femme Je Vous Aime » est devenue l’hymne de Julien Clerc. Et dans cet album de duos, c’est Vianney qui partage le micro avec Julien : « C’est Vianney qui m’a demandé cette chanson-là et il y a vraiment mis sa patte, au niveau de la production. Il n’aimait pas tout dans l’arrangement que j’avais proposé, et l‘a refaçonné, en ôtant le piano et en ajoutant sa guitare. »

Soprano, son complice de The Voice est également invité sur l’album avec cette reprise de Laissons Entrer le Soleil : « ça lui correspond bien, et puis il a cette voix à part qui monte très haut. Il y a peu de gens qui montent aussi haut dans la chanson française. »
C’est cette chanson extraite de la comédie musicale Hair qui fera de Julien Clerc une vedette en 1969.

Autre artiste, qui pour le coup a totalement transfiguré l’œuvre de Julien Clerc par son interprétation décalée, c’est Philippe Katerine dans Mélissa : « La chanson lui va bien, il le fait très bien Philippe Katerine, c’est un très bon chanteur avant toute chose. »

« La seule façon de vivre la musique, c’est que des gens qui l’aiment la partagent avec d’autres »

Julien Clerc a récemment célébré ses 50 ans de carrière avec une tournée fleuve. Pas moins de 200 dates, durant lesquelles le chanteur a pu échanger avec son public : « Il y a des gens, je ne sais pas comment ils font, qui m’ont vu des centaines de fois dans leur vie. Je fais très attention à ce qu’ils pensent. »

Et il faut dire que Julien Clerc bénéficie d’une cote de popularité hors norme, et auprès de toutes les générations : « Avec les gens qui aiment mon travail, nous avons passé toute la vie ensemble, et que mes chansons aient pu servir à passer des moments de vie, parfois gais parfois douloureux, c’est ça le rôle des chanteurs. Il y a aussi des gens qui m’ont découvert grâce à leurs parents, et ça c’est une satisfaction énorme, parce que c’est la seule façon de vivre la musique, c’est que des gens qui l’aiment la partagent avec d’autres. »

À l’occasion de cette tournée des 50 ans, Julien Clerc en a fait des kilomètres : « je roule de nuit, en sortant de scène, pour pouvoir être dans la ville suivante, si la personne qui me conduit s’arrange pour se reposer pour pouvoir faire les 2 / 3 heures de route de nuit nécessaires pour rejoindre la ville suivante. Il faut avoir vraiment confiance en la personne qui vous conduit. »

Précisons que la voiture est un endroit propice pour réfléchir à la musique, selon Julien Clerc : « Pour moi c’est le meilleur endroit. »

Dans les coulisses de l'enregistrement de l'album « Duos »

A voir aussi
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram