Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Kad Merad, retour aux sources

Kad Merad, retour aux sources

date 10/09/2022 - 13:57 | micro_reportage Chrystèle Mollon
Dans « Citoyen d’honneur », le comédien interprète le rôle d’un écrivain algérien nobelisé, vivant en France, qui retourne pour la première fois dans son pays natal.
illustration de Kad Merad, retour aux sources
© Axel Films Production 
 Kad Merad, retour aux sources
 Kad Merad, retour aux sources
play
0:00
0:00
volume-high 
Le synopsis du film de Mohamed Hamidi lui va si bien. En effet, dans « Citoyen d’honneur », Kad Merad, qui a lui-même passé les deux premières années de sa vie en Algérie, campe un Prix Nobel de littérature résidant à Paris, qui après avoir décliné de nombreuses invitations, accepte finalement de retourner dans la petite ville qui l’a vu naître, de l’autre côté de la Méditerranée.

Mais ce n'est pas uniquement le thème du retour aux racines qui a parlé à Kad Merad. Le comédien explique qu’au-delà des personnages, le film traite aussi de l’Algérie actuelle, de la politique et des mouvements sociaux, à l’instar de la jeunesse qui manifeste tous les vendredis. « On ne pouvait pas juste parler de l’Algérie, d’un village, de retour aux sources, des bons copains, sans parler de ce qu’est le pays », affirme-t-il.

Un pays qu’il n’a pas revu depuis longtemps, le tournage ayant eu lieu au Maroc, mais qui lui laisse de bons souvenirs. Souvenirs de vacances essentiellement, lorsqu’il y retournait en famille étant enfant depuis la France. Un périple de 3 jours sur la route, en « AMI 8 avec une remorque », sans climatisation ni radio. La route, justement, le comédien confie aimer la prendre encore aujourd’hui, mais reste prudent quand il prend le volant : « J’essaye de bien conduire mais je suis très distrait, et ça c’est un problème, donc je fais attention ! »
A voir aussi
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales