Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Le MobiliMag | La semaine de la mobilité
Le MobiliMag

La semaine de la mobilité

date 21/09/2020 - 19:33 | micro_reportage Raphaële Burel
Saviez-vous que les transports sont responsables à eux seuls, de près du quart des émissions de CO2 dans le monde ? La Semaine européenne de la mobilité a pour objectif de nous le rappeler et nous inciter à changer nos habitudes de mobilité…
illustration de La semaine de la mobilité
 La semaine de la mobilité
 La semaine de la mobilité
play
0:00
0:00
volume-high 
La transition vers une mobilité plus respectueuse de l’environnement prend du temps. Les raisons sont multiples... Déjà le mot « transition » suggère par définition un temps long ! Et changer nos habitudes de mobilité ça ne se fait pas du jour au lendemain même quand des solutions existent !
Paulo Moura, spécialiste en mobilité urbaine à l’Imredd, centre de recherche pour le développement de nos territoires, explique : « L'être humain, par principe, a peur de changer. Il y a des gens qui utilisent la voiture pour faire des déplacements de 2 ou 3 kilomètres. Ils ne connaissent même pas le bus qui passe en face de chez eux, parce que la voiture, c'est plus facile, plus simple. Parfois, c'est pas vrai, mais on a l'habitude de prendre la voiture. Essayez de laisser la voiture une fois par semaine... Covoiturage, bus, train, à pied... Peu importe. La question, c'est essayez une chose différente. Si on réduit un jour par semaine...les bouchons vont disparaître ».

C’est faisable, même en zone rurale. C'est une question d’organisation selon Paulo Moura : « la ville, c'est une organisation sociale. Ce n'est pas une question d'état, c'est une question d'individus qui se mettent d'accord pour faire quelque chose ensemble. Je pense que le changement commence par là, et après on commence à trouver des solutions. »

Autre enjeu : trouver des idées pour financer la mobilité. La Fabrique de la Cité, un groupe de réflexion sur les innovations urbaines, a étudié de nombreuses initiatives françaises ou étrangères.
Cécile Maisonneuve, présidente de la Fabrique de la Cité, nous présente une idée américaine : « L'État de l’Oregon, qui est un état plutôt rural, sur la côte ouest des États-Unis, teste un système très intéressant. En disant, on veut qu'il y ait moins de gens qui roulent avec des voitures à essence, mais on veut toujours qu'il y ait de l'argent qui rentre dans les caisses de l'État. Et bien, ce qu'on va faire, c'est qu'on va remplacer les taxes sur l'essence, par un paiement en fonction de la distance que vous parcourez partout dans l'État de l'Oregon. Avec l'argent qu'on récupère, on peut financer les routes, mais aussi des bornes de recharges. Et on pourrait également financer des subventions à la voiture électrique et non pas condamner les gens à acheter très cher une voiture électrique qu'ils ne pourront pas se payer ».

Une autre solution, ce sont les péages urbains, comme en Suède et ça marche comme le confirme Cécile Maisonneuve : « Ça marche pourquoi ? Parce que l'argent qu'on a prélevé sur le péage urbain, on le remet dans le système de mobilité. On ne va pas financer d'autres choses avec cet argent. »

La semaine européenne de la mobilité se déroule dans une cinquantaine de pays et quelques 2400 communes y participent… peut-être la vôtre ? Renseignez-vous !
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales