Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | Le MobiliMag | La voiture empathique
Le MobiliMag

La voiture empathique

date 21/10/2019 - 08:59 | micro_reportage Stéphanie Dionnet
Simplifier le quotidien de l’automobiliste, c'est l'objectif des constructeurs et équipementiers qui y travaillent en imaginant des voitures capables de percevoir nos émotions, nos besoins et notre état physique quand on conduit. C’est le véhicule empathique et ce n’est pas de la science-fiction !
facebooktwitter
illustration de La voiture empathique
 La voiture empathique
 La voiture empathique
play
0:00
0:00
volume-high 
Une voiture empathique est capable de vous comprendre et de s’adapter à vos besoins. Les constructeurs rivalisent d’imagination comme le coréen Kia et son système Read avec des capteurs sur le volant qui analysent votre rythme cardiaque, une caméra 3D ou encore un micro qui étudie la voix.
Chez le constructeur chinois Byton, le tableau de bord est muni de reconnaissance faciale. C’est le système M Byte qui adapte l’inclinaison du siège, la température et suggère même une destination.

Quant à l’équipementier Valéo, celui-ci développe un système d’évaluation embarquée pour mieux interagir avec les passagers et connaître leurs besoins. Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation chez Valéo nous donne un exemple : « Vous montez à bord, il fait trop chaud, la caméra 3D le reconnaît notamment en regardant la différence de température entre le nez et les pommettes, elle voit comment vous êtes habillés, si vous avez les manches courtes, et va donc instantanément souffler un peu d’air frais. Même s’il fait encore chaud dans l’habitable, vous vous sentez mieux. Si vous couplez cela à une lumière bleue, vous avez l’impression que le véhicule a compris votre besoin d’être rafraîchi et vous êtes mieux sans consommer trop d’énergie. »

Côté sécurité, le véhicule empathique est capable de détecter l’état de fatigue et même de l’anticiper nous explique Guillaume Devauchelle : "Il y a plusieurs signes qui sont caractéristiques de l’endormissement : le rythme cardiaque, les mouvements de la tête, le mouvement des yeux. Donc c’est en combinant tous ces signaux qu’on arrive à détecter que le conducteur va s’assoupir et c’est le bon moment pour lui proposer de s’arrêter.
Concrètement, il le voit sur son écran central, ou il entend sur ses haut-parleurs ou simplement la lumière ambiante change. Ainsi, on arrive à faire comprendre mais sans brusquer le conducteur que la situation n’est pas bonne.
Mais aussi, même si toutes les conditions de sécurité sont requises, vous pouvez par exemple être surpris quand un gros camion qui vous double. Et, à ce moment-là, plutôt que d’attendre que le camion soit dans le champ du conducteur, on va faire circuler artificiellement un son de l’arrière vers l’avant qui va faire comprendre au conducteur qu’il va être doubler mais que toutes les conditions de sécurité sont bien là."

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas fini d’être étonnés par la technologie automobile.
 
Les plus consultés