Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Profession : patrouilleur

Profession : patrouilleur

date 16/12/2021 - 08:40 | micro_reportage Christophe Buquet
On les appelle les patrouilleurs, ce sont les hommes et les femmes en jaune qui prennent des risques et œuvrent pour votre sécurité. Alors, faites attention à la leur !
illustration de Profession : patrouilleur
© Egis 
 Profession : patrouilleur
 Profession : patrouilleur
play
0:00
0:00
volume-high 
Chaque jour, sur l'autoroute A63 entre Salles (au sud de la Bordeaux) et Saint-Geours-de-Maremne (Landes), des patrouilles interviennent pour des pannes, des accidents, pour ramasser des obstacles ou pour des animaux sur la chaussée.
Ces interventions peuvent s'avérer dangereuses, comme l'explique Jean-Loup, un homme en jaune dans les Landes : « Les risques, c'est soit de se faire percuter le fourgon que l'on conduit, soit de se faire percuter nous-mêmes parce qu'on doit traverser des voies pour aller ramasser un obstacle. S'il se trouve par exemple sur la voie de gauche, il faut traverser les trois voies, et là, il faut faire un petit peu le toréador ! »

Les patrouilleurs travaillent au bord de l'autoroute et parfois sur les voies de l'autoroute et ils ont bien conscience que leur vie est constamment mise en danger. « La prise de conscience est permanente », ajoute Jean-Loup. Il raconte que dès qu'il se met au volant de son fourgon ou au volant d'un camion de salage l'hiver, « on sait qu'à tout moment, il peut se passer quelque chose. On est constamment attentif à ce qu'on fait, ce que les autres font surtout. C'est hyper important de jamais se relâcher, ne pas rentrer dans la routine. »

Jean-Loup est un passionné et ce qu'il aime dans son métier « c'est le fait d'être là pour sécuriser les gens, pour les rassurer aussi, ça, ça me plaît » dit-il !
Alors pour leur sécurité et la votre, dès que vous les apercevez, levez le pied et adapter votre vitesse, pour la sécurité de tous.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales