Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Une danse avec Franck Dubosc

Une danse avec Franck Dubosc

date 22/08/2022 - 10:11 | micro_reportage Chrystèle Mollon
Pour ses personnages, Franck Dubosc préfère l'étiquette de « désuets » à celle de « ringards ». C'est aussi le cas de Tony, un chauffeur d'autocar à la recherche de sa fille dans un cours de danse de salon, dans son nouveau film : « Rumba la vie ».
illustration de Une danse avec Franck Dubosc
© Gaumont 
 Une danse avec Franck Dubosc
 Une danse avec Franck Dubosc
play
0:00
0:00
volume-high 
Franck Dubosc joue Tony, un père ayant abandonné sa fille quand elle était bébé et qui, après une défaillance cardiaque, ressent l'envie de la retrouver. Elle est professeure de danse de salon, un univers que Tony ne connaît pas, et dans lequel il se retrouve propulsé. Pour Franck Dubosc, cette histoire était l'occasion de parler de culpabilité : « J'ai voulu écrire un film non pas sur le pardon, car on ne pardonnera pas l'abandon, mais montrer, et me montrer à moi-même aussi, qu'on pouvait peut-être aimer quelqu'un qui commettait l'irréparable. »

Pour construire son personnage « désuet », il s'est rendu à un cours de danse de salon : « Je suis allé voir un cours de danse au moment où j'écrivais, avec l'envie de rire », confesse-t-il. « Quand je me suis assis, au bout de trois minutes je n'avais plus du tout envie de rire, j'avais envie d'être à leur place. Je me suis rendu compte que ce n'était pas drôle, mais plutôt émouvant, plutôt tendre et plein de belles choses. »

Si son personnage est chauffeur d'autocar scolaire dans le film, Franck Dubosc est un conducteur d'un autre type de véhicules : « J'ai une Audi Q5 pour les grands voyages et je mets les valises derrière, ma femme a une Countryman. Dans le Sud, j'ai une Mehari, une Fiat 500... et j'ai une vieille Jaguar. Celle-là, c'est pour me faire plaisir. »
Et pour cause, il adore conduire : « Je conduis beaucoup vitres ouvertes, coude sur le rebord, à l'ancienne. Et la main sur le pommeau de vitesse, même sur une automatique. Dans les nouvelles voitures, le pommeau de vitesse est de plus en plus petit, ça m'embête parce que je ne peux pas poser la main dessus. »

« Rumba la vie » est à découvrir en salles dès le 24 août 2022.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales