Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Culture | Marque-Page | "Berlin Requiem" de Xavier-Marie Bonnot
Marque-Page

« Berlin Requiem » de Xavier-Marie Bonnot

date 05/10/2021 - 10:04 | micro_reportage Francine Thomas
L'art doit-il se mêler de politique? Et peut-on ignorer la politique au nom de son art ? Ce sont les grandes questions que pose l'écrivain dans ce nouveau roman qui met en scène l'immense chef d'orchestre allemand Wilhelm Furtwängler.
illustration de
 "Berlin Requiem" de Xavier-Marie B…
 "Berlin Requiem" de Xavier-Marie Bonnot
play
0:00
0:00
volume-high 
C'est une immense star qu'a choisi de mettre en lumière Xavier-Marie Bonnot dans son roman. « Il faut savoir que dans les années 30, les chefs d'orchestre de musique classique sont des stars, au même titre que le sont aujourd'hui des Mick Jagger. On raconte souvent que les femmes s'évanouissaient pendant les concerts de Furtwängler ».

C'est donc l'histoire d'un homme immensément connu en Allemagne et dans le monde entier - Wilhelm Furtwängler - au talent considérable, mais qui va faire une terrible erreur d'appréciation. « Au début des années 1930, on ne sait rien des camps, tout le monde se dit que les nazis qui sont élus en 33 ne vont pas durer. Mais si ! Cela va durer comme on le sait, et de manière dramatique ».
Furtwängler déteste les nazis en général et Hitler en particulier, il aide de nombreux juifs issus de son orchestre à fuir l'Allemagne mais lui ne quitte pas son pays. Pire, il continue de diriger l'orchestre philarmonique de Berlin et va même se produire devant Hitler. C'est ce qui lui sera reproché après la Guerre. En somme, il a commis une terrible faute morale. « Il a commis le pêché d'orgueil, estime Xavier-Marie Bonnot (...). Il a voulu continuer à influer sur la culture allemande. Il disait toujours que la culture n'a rien à voir avec cette bande de cochons que sont les nazis. Sauf qu'au bout d'un moment, il est obligé d'obéir ».

En imaginant sa destinée et celles, parallèles, de deux personnages fictifs (dont une cantatrice internée à Auschwitz), Xavier-Marie Bonnot tente de répondre à une question essentielle : peut-on continuer en toutes circonstances à vivre dans sa musique, quitte à oublier le chaos du monde ?
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales