Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Culture | Marque-Page | "L'homme qui danse" de Victor Jestin

« L'homme qui danse » de Victor Jestin

date 23/09/2022 - 14:40 | micro_reportage Francine Thomas
Dans son deuxième roman, l'écrivain met en scène un homme qui, durant vingt ans, étranger à toute autre forme de sociabilité, va vivre sous les stroboscopes d'une boîte de nuit. Ce livre vient d'être couronné par le Prix Maison Rouge décerné à Biarritz par un jury d'écrivains.
illustration de
 "L'homme qui danse" de Victor Jest…
 "L'homme qui danse" de Victor Jestin
play
0:00
0:00
volume-high 
« Je me sentais là chez moi. C’était le paramétrage idéal auquel le dehors se refusait ». Voilà ce que déclare le narrateur de « L'homme qui danse » page 87 du roman. Et ce «  » dont il est question, c'est une boîte de nuit, La plage, qu'il va fréquenter plusieurs soirs par semaine durant vingt ans. « C'est l'histoire d'un homme très mal à l'aise dans son monde partout où il va (...) et qui se trouve finalement un endroit, un espace temps parallèle, qui est cette boîte de nuit où communiquer et aimer lui devient possible » explique Victor Jestin dans Marque-Page.

Le jeune auteur fait très bien vivre tout au long du livre cette discothèque et ses habitués. « Je les ai beaucoup fréquentées, je m'y suis beaucoup fait traîner par des amis en soirée et ce qui me plait c'est que c'est l'inverse du reste du monde. On ne marche pas on danse, on ne parle pas on crie ou on échange des regards (...) Pourquoi ce lieu nous transforme-t-il ? Pourquoi il m'éteint alors qu'il en magnifie beaucoup d'autres ? »

Trois ans après avoir reçu le Prix Femina des lycéens pour son premier roman « La chaleur », Victor Jestin a déjà reçu un autre prix pour « L'homme qui danse » publié chez Flammarion : le prix Maison Rouge, l'un des tous premiers décernés chaque année à Biarritz lors de la rentrée littéraire par un jury présidé par Philippe Djian : « Ça fait très plaisir de se faire remettre un prix par d'autres écrivains, par des pairs. C'est la reconnaissance qui nous touche le plus quand on écrit. »
Victor Jestin est également en lice pour le Prix Medicis.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales