Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Actualité | Accidents des jeunes : la loi des séries
Actualité

Accidents des jeunes : la loi des séries

date 23/11/2021 - 13:54 | micro_reportage La rédaction
C'est le résultat d'une étude qui vient d'être publiée : 1 jeune sur 4 ayant été blessé dans un accident de la circulation risque d’avoir un nouvel accident dans l’année qui suit...
illustration de Accidents des jeunes : la loi des séries
Alors que les accidents de la circulation sont la cause de près de la moitié des morts violentes des jeunes de 15 à 24 ans et qu’un adolescent hospitalisé sur quatre l’est à la suite d’un accident de la route, la Fondation VINCI Autoroutes et la Fondation MAIF publient les résultats d’une étude inédite réalisée dans le cadre de leurs programmes de recherche respectifs dédiés à la prévention des risques routiers.

L’étude ECARR2 a un double objectif :
• évaluer le risque d’avoir un nouvel accident pour les adolescents et les jeunes adultes ayant été victimes d’un accident de la circulation ;
• démontrer qu’une prise en charge thérapeutique adaptée peut réduire significativement le risque de récidive.

2234 jeunes ayant été admis dans des services d’urgence après avoir été blessés dans un accident de la circulation ont été interrogés et près de 300 jeunes ont participé à l’évaluation de l’efficacité de la prise en charge thérapeutique.
Les résultats font apparaître que près d’un tiers des jeunes inclus dans l’étude après un accident, car repérés à risque de récidive, ont eu effectivement un nouvel accident dans l’année qui a suivi.
Cependant, le taux de récidive a été diminué de 50% lorsque les jeunes concernés ont bénéficié de la prise en charge thérapeutique proposée dans l’étude.

« Pour certains adolescents et jeunes adultes, la survenue d’un accident n’est pas le fruit du hasard, et celle d’un nouvel accident n’est pas non plus une fatalité. Grace à l’étude ECARR2, il est à présent possible, chez un jeune qui se présente aux urgences à la suite d’un accident de la voie publique, de repérer le risque qu’il soit de nouveau victime d’un accident de la circulation. Cette étude a également permis de mettre en évidence qu’un accompagnement psychologique bref, permettait de réduire de 50% le risque de récidive d’un accident », Pr Ludovic Gicquel Chef du pôle universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du Centre hospitalier Henri Laborit de Poitiers.

Cette étude a été pilotée par le Professeur Ludovic Gicquel, Chef du pôle universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du Centre hospitalier Henri Laborit de Poitiers, en coordination avec Lucia Romo, Professeur de psychologie clinique à l’université de Paris Nanterre - Hôpital Universitaire Raymond Poincaré de Garches (AP-HP), Sabrina Julien-Sweerts, Maître de conférences en psychologie clinique à l’université de Reims Champagne-Ardenne et le Professeur Pierre Ingrand du département de biostatistiques de l’université de Poitiers.
PDF Lire le communiqué de presse de la Fondation VINCI Autoroutes
A voir aussi
play3 Ecoutez nos interviews
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales