Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Vie Pratique | Que Choisir ? | Charcuterie et additifs
Que Choisir ?

Charcuterie et additifs

date 19/04/2021 - 16:29 | micro_reportage La rédaction
Ajoutés lors de la fabrication de charcuteries, les sels nitrités sont classés « à éviter » dans l'évaluation des additifs de notre partenaire, l'UFC Que Choisir.
illustration de Charcuterie et additifs
 Charcuterie et additifs
 Charcuterie et additifs
play
0:00
0:00
volume-high 
Avant de pouvoir se retrouver autour d'une planche de charcuterie servie en terrasse, l'association de consommateurs a pris de l'avance et dégusté des jambons cuits, des jambons secs ou encore des saucissons. « La plupart des charcuteries que nous consommons contiennent des sels nitrités, qui sont des additifs très utilisés par les fabricants » souligne Elsa Casalegno, journaliste au magazine Que Choisir. « Ils sont indiqués par leur nom ou par leur nomenclature européenne (E 249, E 250, E 251, E 252). Ce sont des antibactériens très efficaces. Ils permettent aussi d'allonger la durée de conservation des charcuteries et sont également à l'origine de la couleur rose, notamment pour le jambon cuit. Le problème, c'est que ces additifs favorisent le cancer colorectal. »

Conscients de ce problème et de la demande de plus en plus forte de produits naturels, les principaux fabricants de charcuteries proposent désormais des gammes « sans nitrite ». Pour certains producteurs, plus petits, c'est le cas depuis de nombreuses années. « Cela exige une plus grande rigueur sanitaire et une viande de qualité. D'après nos tests, il n'y a pas de différence flagrante en termes de goût entre un aliment sans ou avec des nitrites. En revanche, certains produits sans nitrite contiennent un peu plus de sel. Il y a aussi une vraie différence en matière de conservation. Pour un jambon cuit, elle passe en moyenne de quatre à deux semaines. Une fois l'emballage ouvert, il faut le consommer rapidement, dans les deux jours voire le jour même » ajoute Elsa Casalegno.

L'analyse détaillée de nombreuses charcuteries est à retrouver dans le magazine Que Choisir de ce mois d'avril.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 En savoir plus sur l’enquête
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales