Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Musique | Absolument Dance | Esther Phillips "What a Difference a Day Makes" (1975)

Esther Phillips « What a Difference a Day Makes » (1975)

date 12/09/2022 - 08:54 | micro_reportage La rédaction
Bon nombre de tubes Disco ont été des reprises. «Never Can Say Goodbye», «Sunny», ou «Can't take my eyes off you», pour n'en citer que quelques-uns, ont eu une vie avant les années disco. Les détracteurs de cette musique disaient d’ailleurs qu'il suffisait d’ajouter du boom boom et le tour était joué...
illustration de Esther Phillips
 Esther Phillips "What a Difference…
 Esther Phillips "What a Difference a Day Makes" (1975)
play
0:00
0:00
volume-high 
Si les adaptations étaient réussies, elles ont même parfois éclipsé les versions originales. Allumons les spots pour retrouver Esther Phillips en 1975. On pourrait en effet jouer à savoir qui chante la version originale mais pour éviter la migraine, voici la réponse : c’est une chanson mexicaine adaptée en 1934 pour Dinah Washington... Il s’agit d’un standard du jazz.

C’est beau, mais pas disco du tout ! Donc pour s’attaquer à un tel monument il fallait une chanteuse sensible et inspirée, qui à travers la chanson donne le sentiment d’une volonté de s’élever, d’échapper à une triste condition.
Il faut dire que la chanteuse Esther Phillips aura passé son existence à combattre ses addictions. Le résultat est flamboyant, entourée d’excellents musiciens comme David Sanborn au saxophone.

Sans esbroufe, mais pas sans âme, ajoutée à quelques ronronnements dignes d’une panthère à la saison des amours, cette version disco lui offre la 1ère place des hits-parade et un petit morceau de gloire sous la lumière des spotlights. Il y a des jours qui font la différence !

Archives

 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales