écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Jean-Eric Vergne, électrisé par la Formule E

Jean-Eric Vergne, électrisé par la Formule E

date 21/06/2022 - 11:16 | micro_reportage Ivan Mouton
Jean-Eric Vergne, ancien pilote français de Formule 1, se consacre désormais à la version électrique de la compétition en monoplace : la Formule E. Il a été sacré champion deux années de suite dans l’écurie DS Techeetah.
illustration de Jean-Eric Vergne, électrisé par la Formule E
 Jean-Eric Vergne, électrisé par la…
 Jean-Eric Vergne, électrisé par la Formule E
play
0:00
0:00
volume-high 
Pilote de Formule 1 pour Toro Rosso, pilote d’essai Ferrari, Jean-Eric Vergne a laissé la catégorie reine du sport automobile pour une discipline électrisante : la Formule E. Sa carrière a commencé en 2014 : « Je n’avais aucun endroit où aller en Formule 1. Il fallait bien que je trouve quelque chose, et une équipe a vu une place se libérer en Formule E. Ils m’ont appelé pour faire la première course à Punta del Este, qui s’est plutôt bien passée car j’avais fait la pôle position. Ils m’ont signé pour le reste de l’année. »

Il est champion de la catégorie en 2018 et 2019, dans ces voitures qui troquent un moteur hybride pour un moteur 100% électrique. Mais ce n’est pas la seule différence : « On roule uniquement sur les circuits urbains. Les circuits sont plus petits, plus bosselés, à la moindre erreur on est dans le mur. En Formule 1, à part Monaco, on sort un peu large et on revient sans trop de problème. »

L’une des caractéristiques du pilotage en Formule E est la récupération d’énergie. C’est à celui qui conservera le mieux sa batterie pour aller au bout. L’utilisation du frein moteur et des logiciels de récupération d’énergie sont des indispensables qui peuvent même être réutilisés au quotidien : « Si vous faites un trajet de 100km et que vous utilisez notre technique en Formule E, vous pourrez faire 30 à 40 kilomètres de plus. »

Et, pour profiter de l’électrique au maximum, Jean-Eric Vergne privilégie la montagne : « Ce qui est sympa sur les routes de montagne, c’est que vous allez monter et voir l’énergie que vous avez consommé, mais en descendant vous verrez que, une fois arrivés en bas, vous arrivez avec plus d’énergie que lorsque vous êtes partis. »
A voir aussi
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales