Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Actualité | Le marché automobile français en marche arrière

Le marché automobile français en marche arrière

date 03/01/2023 - 22:32 | micro_reportage La rédaction
Le marché automobile français connaît une crise en 2022 en raison de pénuries de puces électroniques, de difficultés de livraison et de facteurs tels que le coût élevé du carburant et la guerre en Ukraine. Le marché de l'occasion est également en baisse.
illustration de Le marché automobile français en marche arrière
Le marché automobile français a connu une baisse de 7,8% en 2022, selon les chiffres publiés par la Plateforme Automobile (PFA). Cette baisse est due à des pénuries de puces électroniques et des difficultés de livraison mondiales, qui ont empêché l'embellie des derniers mois de compenser les pertes. En 2022, 1.529.035 voitures particulières neuves ont été mises en circulation en France, contre 1.659.003 en 2021 et 2.2 millions en 2019.

Après une année 2020 difficile en raison de la pandémie de COVID-19 et des concessions fermées, le secteur n'a pas réussi à se redresser en 2021 et a continué à chuter en 2022, malgré une hausse de quatre mois au deuxième semestre, tant sur le marché du neuf que de l'occasion. Selon François Roudier, responsable de la communication de la PFA, ces crises « se cumulent », citant les pénuries de composants électroniques, les difficultés de livraison de véhicules causées par le manque de chauffeurs, l'augmentation des coûts des matériaux et le carburant trop cher.

Il est important de noter que le marché français est dominé par les marques européennes, avec seulement 7% de part de marché pour les marques asiatiques et moins de 1% pour les marques américaines. Cependant, les marques électriques ont connu une forte croissance, avec Tesla en tête du classement des marques électriques avec 4% de part de marché, suivie de près par Renault et ses 3%.

La part des voitures électriques continue à croître, atteignant 13% des immatriculations totales en 2022, contre 10% en 2021 et seulement 1% quatre ans plus tôt. Cette croissance est principalement due à la baisse des motorisations diesel, qui représentent moins de 16% des immatriculations en 2022, soit une diminution de plus de 5 points par rapport à l'année précédente. Les voitures essence, qui restent la catégorie la plus populaire avec 37% du marché, ont également subi une légère diminution.

Le marché de l'occasion a aussi connu une forte baisse, avec 13% de repli et 5.26 millions d'unités, son plus bas niveau depuis 2009, selon les données provisoires du cabinet NGC Data publiées par l'Argus. La crise a touché tous les constructeurs, qui ont renouvelé moins leur parc, ce qui a également eu un impact sur le marché de l'occasion, incapable de répondre à la demande.
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales