Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Culture | Marque-Page | "Les filles de Romorantin" de Nassira El Moaddem
Marque-Page

« Les filles de Romorantin » de Nassira El Moaddem

date 10/01/2020 - 09:29 | micro_reportage Francine Thomas
La journaliste originaire de Romorantin dresse le portrait de sa ville d’origine, qu’elle retrouve en pleine crise des gilets jaunes.
illustration de
© Ed Alcock 
 "Les filles de Romorantin" de Nass…
 "Les filles de Romorantin" de Nassira El Moaddem
play
0:00
0:00
volume-high 
« Ici tout est gris, c’est un gris qui s’impose partout, un gris qui assomme, celui de la mélancolie » écrit Nassira El Moaddem dans les Filles de Romorantin, dans un chapitre consacré au centre-ville. La cité de Sologne, comme de nombreuses autres villes moyennes en France a vu les commerces déserter ces dernières années : « Plein de boutiques ont fermé, il y a donc forcément une forme de nostalgie. Moi j’avais l’habitude quand j’étais gamine de voir des trottoirs remplis de gens, se baladant les week-end, les mercredis après-midi. Et là quand on y retourne, on est assommé par cette tristesse. Et en même temps ce gris-là, il existait déjà. C’est un gris qui s’est renforcé. »

Abandon des centres villes au profit des périphéries, fermeture de la principale usine (Matra qui fabriquait l’Espace de Renault), difficultés d’emploi, et transports inefficaces, Romorantin propose les mêmes caractéristiques que de nombreuses autres villes où les gilets jaunes ont été particulièrement mobilisés. Et c’est ce qui a précipité le projet de ce livre : « J’avais envie de raconter le devenir de ce genre de petites villes qui ne sont ni complètement urbaines, ni complètement rurales. On est vraiment dans un entre-deux territorial qui est assez compliqué à saisir quand on n’y vient pas. Et je voulais faire en sorte que grand public puisse comprendre ce que ça veut dire concrètement ce que c’est de vivre dans ces territoires-là. »

Nassira El Moaddem donne la parole aux habitants de Romorantin, et à ses anciens camarades de classe. Elle raconte leurs difficultés quotidiennes, leur combats et leur résilience. Sans jugement, elle fait son travail de journaliste tout en nuances et en finesse d’analyse.
A voir aussi
play3 Le site de l'éditeur
 
Les plus consultés