Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Vie Pratique | Mon défi | Passer au bio avec Transition

Passer au bio avec Transition

date 30/11/2021 - 21:55 | micro_reportage Ivan Mouton
Aider les agriculteurs à passer au bio, c'est l'objectif de l'entreprise sociale « Transition ». Le principe : racheter des produits d'agriculteurs en conversion, qui n'ont pas le label bio mais qui en ont toutes les qualités, à des tarifs plus avantageux pour l'exploitant que les produits conventionnels .
illustration de Passer au bio avec Transition
 Passer au bio avec Transition
 Passer au bio avec Transition
play
0:00
0:00
volume-high 
Une société qui porte bien son nom puisqu'elle accompagne les agriculteurs dans leur transition vers la culture bio. Maxime Durand, ingénieur de 24 ans, a co-fondé son entreprise sociale en mars dernier : « Passer au bio, c'est compliqué pour un agriculteur. Cela représente 2 à 3 ans de ce qu'on appelle la conversion biologique. 2 à 3 ans durant lesquels les agriculteurs doivent cultiver en bio avec toutes les contraintes que cela représente : chute de rendement, hausse du coût des matières premières et de la main-d’œuvre. Et pour autant, ils n'ont pas accès au label bio et ne peuvent donc pas vendre leurs produits au pris du bio. »
Trois années très compliquées qui découragent beaucoup d'exploitants à franchir le pas vers la culture biologique.

« Pour les accompagner dans cette démarche, nous avons créé Transition, une marque éthique qui rémunère justement les producteurs durant cette période compliquée » poursuit Maxime Durand. « Concrètement, nous achetons leurs produits en moyenne à 80% plus cher que le conventionnel, pour les rémunérer justement, et ensuite nous les valorisons sous notre marque auprès du grand public, pour permettre à chaque consommateur, dans sa vie quotidienne, d'aider les agriculteurs à passer au bio en achetant des bons produits du quotidien. Nous avons ainsi des jus de fruits, de la farine, du miel, des légumineuses, et ainsi nous permettons à tout un chacun d'avoir un impact positif sur la société et l'environnement en achetant des bons produits de la vie de tous les jours. »

1 500 magasins sont déjà partenaires de la marque éthique « Transition », et une centaine de producteurs sont actuellement accompagnés pour leur conversion biologique. Maxime Durand s'est fixé un objectif de 500 fin 2022.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales