Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Musique | Absolument Dance | Yazoo "Don’t Go" (1982)
Absolument Dance

Yazoo « Don’t Go » (1982)

date 20/04/2021 - 11:01 | micro_reportage Gilles Ravarino
Au début des années 80, l’Angleterre a un grand penchant pour la musique new wave, elle sera servie par un groupe qui n’aura que 18 mois d’existence, mais qui marquera les esprits avec notamment « Don’t Go » en 1982 : Yazoo.
illustration de Yazoo
 Yazoo "Don’t Go" (1982)
 Yazoo "Don’t Go" (1982)
play
0:00
0:00
volume-high 
Yazoo, c’est un duo, Vince Clarke, fondateur de Dépêche Mode, qui quitte le groupe pour divergence musicale et Alison Moyet, une adolescente chanteuse punk dotée d’une voix bien particulière.

Leur rencontre se fait grâce à une petite annonce, ce qui explique le peu de réelles fondations artistiques en commun et leur courte existence. « Don’t Go » sort" en 1982 et bénéficie rapidement de remix et de re-remix efficaces qui séduisent autant les radios FM que les clubs.

Il y a une question qui vous turlupine : ce nom Yazoo, ça vient d’où ? Il s’agit d’un label de musique blues, c’est aussi le nom d’une ville américaine, mais pas de chance, c'est surtout le nom d’un groupe américain qui intentera un procès, pour un joli dédommagement de 3 millions de livres. C’est pourquoi en Amérique du nord, Yazoo s’apelle Yaz, heureusement le tube lui s’intitule toujours « Don’t Go ».
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales