Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Musique | Tempo 110 | 50 ans de carrière pour les sœurs Labèque
Tempo 110

50 ans de carrière pour les sœurs Labèque

date 25/11/2020 - 01:42 | micro_reportage Charlotte Latour
Katia et Marielle Labèque fêtent leur 50 ans de carrière avec un album où elles interprètent à deux pianos une transcription de l'opéra « Les Enfants Terribles », composé par l'américain Philip Glass. Ce nouveau disque est paru chez Deutsche Grammophon.
illustration de 50 ans de carrière pour les sœurs Labèque
© Umberto Nicoletti 
 50 ans de carrière pour les sœurs …
 50 ans de carrière pour les sœurs Labèque
play
0:00
0:00
volume-high 
Elles ont joué les répertoires des plus grands compositeurs et sur les scènes du monde entier, les pianistes Katia et Marielle Labèque fêtent leur 50 ans de carrière. À 70 et 68 ans, elles ne se sont jamais quittées, sauf pendant le premier confinement au printemps dernier. Actuellement confinées au cœur de leur Pays basque natal, les sœurs Labèque signent l'album « Glass-Labèque, les Enfants Terribles ». Une transcription de l'opéra de Philip Glass que le compositeur américain avait écrit en s'inspirant de l'œuvre de Cocteau. C'est leur 36ème album en duo !

Une carrière foisonnante débutée dès la sortie du Conservatoire de Paris où jouer à deux pianos apparut comme une évidence pour elles et un sacré défi. « C'est ça qui nous plaisait, l'idée d'un challenge, de réinventer une formule que les gens avaient beaucoup délaissée. Quand on a recommencé à jouer à deux pianos, il y avait encore les frères Kontarsky (Aloys 1931-2017 et Alfons 1932-2010, ndlr) qui étaient formidables et extraordinaires, mais beaucoup de grands duos américains avaient disparu, ne jouaient plus. C'était un peu tombé en désuétude. Il était très rare de voir un grand orchestre programmer un duo de pianos. » déclare Katia Labèque. Leur carrière internationale a décollé en 1980 avec l'enregistrement de l'album « Rhapsody in Blue » de Gershwin. Certifié disque d'or, il s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

« Au début, il y avait énormément de préjugés. Même notre mère qui était notre professeur de piano était ravie qu'on joue ensemble mais elle se rendait compte de cette difficulté. Elle savait très bien que si on avait commencé à jouer chacune de notre côté, ça aurait été peut-être plus facile, mais on n'avait pas du tout envie de se séparer, on avait envie de rester ensemble. On n'avait pas du tout envie d'une carrière en solo. C'est très triste de voyager tout le temps toute seule. L'image du soliste isolé ne nous correspondait pas du tout » sourit Katia Labèque, qui a tout de même brillé en solo, notamment dans le jazz aux côtés d'Herbie Hancock ou Sting.

Cet album « Glass-Labèque, les Enfants Terribles », les sœurs Labèque l'ont imaginé et travaillé pendant le premier confinement. Confinées à des endroits différents, elles l'ont ensuite enregistré au Pays basque. « On aime toujours découvrir et rechercher des projets nouveaux, c'est important » déclare Marielle Labèque. Et parmi ces projets, il y a jouer « Les Enfants Terribles » sur scène. Sous réserve de l'évolution des mesures sanitaires, les sœurs Labèque viennent d'annoncer deux concerts à la Philharmonie de Paris, les 13 et 14 janvier 2021.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales