Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Musique | Tempo 110 | Cecilia Bartoli rend hommage à Farinelli
Tempo 110

Cecilia Bartoli rend hommage à Farinelli

date 08/01/2020 - 02:30 | micro_reportage Charlotte Latour
Elle arbore une barbe noire sur la pochette. La mezzo-soprano consacre son nouvel album à Farinelli, chanteur italien adulé du 18ème siècle qui fut castré à l'âge de 10 ans pour conserver sa voix d'enfant. Cecilia Bartoli a décidé de lui rendre hommage sur ce disque, « Farinelli » paru chez Decca.
illustration de Cecilia Bartoli rend hommage à Farinelli
© Uli Weber / Decca 
 Cecilia Bartoli rend hommage à Far…
 Cecilia Bartoli rend hommage à Farinelli
play
0:00
0:00
volume-high 
Doté de capacités vocales exceptionnelles, Carlo Maria Michele Angelo Broschi, plus connu sous le nom de Farinelli (1705-1782), est le plus mythique des castrats. La cantatrice italienne Cecilia Bartoli lui dédie son nouvel album. « Je pense qu'il avait un talent supérieur aux autres. D'abord, sa vocalité, c'était une voix très élastique et puis il y avait une virtuosité incroyable. Mais aussi comme chanteur, il était très touchant, dans les airs pathétiques aussi. Il avait tout ! » souligne Cecilia Bartoli.

Au 18ème siècle, le Vatican avait interdit aux femmes de se produire sur scène. On donnait donc des rôles de femmes à des hommes transformés en castrats pour que leur voix approchent les aiguës féminins et des voix d'anges à l'église. « À l'époque, les castrats étaient des rockstars. Ceux qui arrivaient à faire carrière, ils pouvaient gagner beaucoup d'argent. Pour les parents, c'était la possibilité de sortir de la pauvreté » affirme Cecilia Bartoli qui apparaît méconnaissable sur la couverture de l'album, barbue et moustachue. « Cette pochette, c'est exactement le jeu théâtral. On est artiste pour vivre des vies différentes, sur scène. Farinelli a joué le rôle de Cléopâtre. Le soir d'après, il jouait un roi, un empereur. Il se déguisait d'une façon très naturelle. »

Écoutez Cecilia Bartoli, au micro de Charlotte Latour.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales