Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Invités | Bonnes Ondes | Défi de Femmes
Bonnes Ondes

Défi de Femmes

date 12/01/2019 - 19:46 | micro_reportage Raphaële Burel
L'association installée à Antibes sur la Côte d'Azur, a pour but d'offrir un espace d'accueil et de soutien réservé aux femmes atteintes d'un cancer féminin.
facebooktwittergoogleplus
illustration de Défi de Femmes
© Daphné WiiK 
 Défi de Femmes
 Défi de Femmes
play
0:00
0:00
volume-high 
L'association a pour mission d'accueillir, écouter, orienter, restaurer leur image grâce à des soins spécifiques individuels ou collectifs afin de leur redonner confiance en elles.
Raphaële Burel a rencontré Mireille Cohen, fondatrice de « Défi de Femmes » : « Les malades, il y a des médecins qui s'occupent d'eux. Nous, ce qu'on veut, c'est essayer de leur redonner l'envie de continuer, de foncer [...] garder le moral. »

Une cinquantaine de femmes passe, chaque année, par cette association où tous les soins sont gratuits. Pour trouver l'argent, c'est le système D : « On vend des tee-shirts, on fait plein de choses, des spectacles et cet argent sert à rémunérer les intervenants ».

Hélène Chabiron, « la petite main de l'association » est arrivée un peu par hasard. Elle est tombée malade il y a 5 ans, elle a rencontré les membres de Défi de Femmes : « Cette association, c'est plus que des femmes, c'est un soutien, on se bat ensemble [...] les femmes que j'ai rencontrées ici, toutes générations confondues, ce sont des sœurs de combat. Entre nous, on se serre les coudes, on est plus fortes ensemble ».

Elle a choisi de continuer après sa maladie : « Ce temps que l'on m'a accordé je veux maintenant en faire la même chose. A notre tour, on est là pour celles qui sont dans les pires complications dans lesquelles peut nous amener cette maladie... »
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
 
Les plus consultés