Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Musique | Tempo 110 | Grande première pour Philippe Jaroussky

Grande première pour Philippe Jaroussky

date 29/04/2022 - 18:40 | micro_reportage Charlotte Latour
C'est un opéra qu'il connait bien pour avoir tenu à plusieurs reprises le rôle de Sesto! Le contreténor fait ses premiers pas de chef d'orchestre en dirigeant l'opéra « Jules César » de Haendel.
illustration de Grande première pour Philippe Jaroussky
© Patrick Messina  
 Grande première pour Philippe Jaro…
 Grande première pour Philippe Jaroussky
play
0:00
0:00
volume-high 
« C'est quand même beaucoup plus excitant qu'effrayant mais c'est un sentiment de vertige » déclare Philippe Jaroussky. Plus de 20 ans après ses débuts sur scène, le contreténor entame une nouvelle carrière. Avec l'ensemble Artaserse qu'il a fondé, il s'apprête à faire ses grands débuts de chef d'orchestre en s'attaquant au chef-d’œuvre « Jules César » de Georg Friedrich Haendel. « Cet opéra a la particularité d'être extrêmement violent. Les personnages sont malmenés, il y a du sang et des meurtres. Il y a des moments très poignants et la musique est un miracle ».

Signé du metteur en scène Damiano Michieletto et emmené par la mezzo-soprano Gaëlle Arquez dans le rôle-titre de Jules César, Philippe Jaroussky fera ses débuts parisiens dans la fosse le mercredi 11 mai à 19h. « Le travail d'un chef d'orchestre ? Évidemment, ça n'est pas simplement agiter les bras pendant les représentations. Il y a beaucoup de travail de préparation et dans le baroque encore plus car très peu de choses sont écrites sur la partition » explique la star du chant âgé de 44 ans.

Après avoir créé son propre ensemble et lancé une académie qui porte son nom, ce surdoué de la musique va désormais diriger... sans chanter. « Être chef c'est aussi créer du lien humain entre les gens. J'ai toujours conçu ce travail comme un lien entre moi l'orchestre et les chanteurs. Il faut que l'énergie du concert soit vraiment une énergie commune qui nous aide à nous transcender ». Après Paris, d'autres représentations de « Jules César » Haendel sont programmées à l’Opéra de Montpellier les 7, 9 et 11 juin.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales