Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Tourisme | Sortir en Famille | La centrale hydroélectrique de Bollène

La centrale hydroélectrique de Bollène

date 23/10/2022 - 21:10 | micro_reportage Quentin Lachese
C'est un bâtiment que l'on n'aperçoit que très furtivement quand on passe sur l'autoroute A7 à Bollène. La centrale hydroélectrique, située sur le canal de dérivation du Rhône, est pourtant un monument qui mérite de faire un détour... Car il est possible de la visiter. Une sortie pour le moins insolite et une plongée dans les coulisses de la production de l'électricité.
illustration de La centrale hydroélectrique de Bollène
© CNR - Camille Moirenc  
 La centrale hydroélectrique de Bol…
 La centrale hydroélectrique de Bollène
play
0:00
0:00
volume-high 
La visite pourrait manquer d'intérêt aux yeux de certains. Et pourtant, le tourisme industriel permet de passer quelques portes qui ne s'ouvrent que très rarement.
La centrale de Bollène, outre la production de l'électricité, est avant tout une tranche d'histoire. Dans les années d'après guerre, la France doit relancer son économie après de nombreuses destructions. L'énergie vient à manquer. Le pays, aidé par le plan Marshall, lance un grand programme de construction d'ouvrages hydroélectriques. Entre Donzère et Montdragon, ce sont plus de 6000 ouvriers qui vont, sur 28 kilomètres, dévier le cours du Rhône. Cet ouvrage battait tous les records de l'époque : une chute d'eau de 22 mètres de haut et une production annuelle de 2 milliards de kWh.

La guide de la visite, Jeanne Reynaud raconte, au fil des premières salles, toute la technique mise en oeuvre : « Le chantier a débuté en 1948 et s'est terminé en 1952. Cela a été un chantier titanesque avec la construction de la centrale mais aussi le barrage de retenue sur le vieux Rhône. C'était plusieurs chantiers simultanés. »
L'un des visiteurs, Boris, découvre totalement les lieux : « C'est mon ami qui m'a proposé de venir et qui était très intéressé par le fonctionnement des barrages et tout le système autour. J'étais intéressé aussi. »

Une partie de la visite demande d'aller à l'extérieur. Site industriel oblige, il faut s'équiper d'un casque et d'un chasuble. Par endroit, ça sent la mécanique, la graisse… une odeur d’atelier notamment sous l’imposante vanne de secours du barrage. Le tout dans un milieu assez bruyant. Un son très caractéristique de la centrale qui nous est détaillé par la guide : « Ce bruit est la combinaison de trois sons : la chute de l'eau dans la prise d'eau, la rotation des machines et aussi par la production d'électricité. »

La visite est accessible à tous. Aussi bien pour les plus jeunes que pour un public plus pointu sur la question de l'énergie. Ces visites permettent aussi de mieux comprendre le fonctionnement de l'entreprise qui a la charge de l'aménagement du fleuve : la Compagnie Nationale du Rhône (CNR)

Inscription obligatoire sur le site officiel

Vous pouvez retrouver cette visite sur le site « Bienvenue en Provence » en partenariat avec le 107.7 ! le site officiel
illustration de La centrale hydroélectrique de Bollène
© CNR - Camille Moirenc  
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales