Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Culture | Marque-Page | "La république des faibles" de Gwenaël Bulteau
Marque-Page

« La république des faibles » de Gwenaël Bulteau

date 10/07/2021 - 16:55 | micro_reportage Francine Thomas
Premier roman et coup de maître pour Gwenaël Bulteau qui est le lauréat du Prix Landerneau polar, avec ce roman noir et historique. Il nous emmène à Lyon à la toute fin du XIXe, sur fond d'affaire Dreyfus. La police enquête sur le meurtre d'un enfant.
illustration de
 "La république des faibles" de Gwe…
 "La république des faibles" de Gwenaël Bulteau
play
0:00
0:00
volume-high 
Noir, c'est noir ! Dès les premières pages de La république des faibles, le lecteur n'a guère de doute sur l'ambiance générale de ce roman : nous sommes le 1er janvier 1898. Un chiffonnier découvre le cadavre supplicié et sans tête d'un enfant. Une enquête aux multiples ramifications démarre.

Il est question ici de violences faites aux enfants, de femmes maltraitées, de pauvres gens vivant dans une précarité extrême. De tous ces faibles que la République peine à protéger : « Un crime commis sur un enfant à cette époque-là, ça n'attirait pas beaucoup l'attention quand ça se passait dans les classes populaires (...) Et à notre époque, il est encore difficile de protéger les plus pauvres ou les femmes victimes de violences conjugales. Mon histoire se passe il est vrai au XIXe siècle mais elle résonne avec la société d'aujourd'hui. »

Pour ce premier roman foisonnant, Gwenaël Bulteau s'est vu décerner le très beau Prix Landerneau Polar attribué par un jury de libraires. De quoi lui donner confiance pour l'avenir : « C'est quelque chose de merveilleux et d'inattendu et effectivement, ça donne envie de continuer. Je suis en train d'écrire un deuxième roman où on retrouvera quelques personnages qui apparaissent dans La République des faibles. »

Avec sa toile de fond historique et sociale, sa galerie de personnages complexes et son écriture subtile, ce polar tient toutes ces promesses. Et Gwenaël Bulteau fait figure de révélation.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales