Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Tourisme | Sortir en Famille | Le Palais Idéal du Facteur Cheval dans la Drôme
Sortir en Famille

Le Palais Idéal du Facteur Cheval dans la Drôme

date 16/06/2020 - 16:19 | micro_reportage Hélène Dali
C'est un jour d'avril 1879 que le facteur Ferdinand Cheval se lance dans la construction d'un palais, avec les pierres ramassées lors de ses tournées. Des pierres qui lui rappellent un rêve : un palais féerique dépassant son imagination.
illustration de Le Palais Idéal du Facteur Cheval dans la Drôme
 Le Palais Idéal du Facteur Cheval …
 Le Palais Idéal du Facteur Cheval dans la Drôme
play
0:00
0:00
volume-high 
10 000 journées, 93 000 heures, 33 ans d'épreuves, ce sont les premières inscriptions que l'on peut lire en arrivant au Palais Idéal du Facteur Cheval, dans le petit village de Hauterives, dans la Drôme. C'est un chef-d'oeuvre unique au monde, construit de 1879 à 1912, par Ferdinand Cheval (1836-1924), un facteur rural.

« C'est une incroyable histoire, assure Frédéric Legros, le directeur du Palais. L'histoire d'un facteur, qui chaque jour faisait au minimum 32 kilomètres à pied pour réaliser sa tournée et qui un jour, trébuche sur une pierre si merveilleuse, qu'il se dit, si la nature peut faire ça, moi aussi je peux me lancer dans la maçonnerie et dans l'architecture. Et à partir de ce moment-là, il va construire son palais ».

Tous les jours, il va ramasser des pierres pour construire cet édifice et il va consacrer 33 ans de sa vie à bâtir, seul, ce monument qui est le fruit de son imaginaire, en s'inspirant de cartes postales, mais aussi, comme le précise Frédéric Legros « il va s'inspirer aussi d'un magazine qui s'appelle Le Magasin Pittoresque, avec plein de récits de voyages. Et du coup, il va emprunter à de nombreuses cultures, à de nombreuses religions, des éléments. Alors on a autant un chalet suisse qu'une mosquée dans le palais, et aussi, toute une faune ».

Ferdinand Cheval n'était ni ingénieur, ni maçon. Comment a-t-il donc construit ce palais ? Frédéric Legros précise « qu'à cette époque, le béton armé n'existe pas encore. Mais il a déjà l'idée de mettre des tiges en métal dans la chaux, ce qui lui permet de faire ses ornements et de maintenir le bâtiment et tisser des fils de fer qu'il plongeait dans la chaux et le ciment, ce qui permettait de maintenir le bâtiment. C'est totalement extraordinaire ».

Et avant sa mort, à 88 ans, le facteur Cheval a réalisé sa dernière construction : Le Tombeau du Silence et du Repos Sans Fin, dans le cimetière de Hauterives, où il repose. Écoutez le reportage de Hélène Dali.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales