Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Le Paradis de Kamel Ouali

Le Paradis de Kamel Ouali

date 30/05/2019 - 02:10 | micro_reportage Chrystèle Mollon
Le grand public l'a découvert en 2001, comme chorégraphe de la Star Academy. Après « Les Dix Commandements », « Autant en Emporte le Vent » ou « Dracula », Kamel Ouali met désormais en scène la nouvelle revue du Paradis Latin, et il est l'invité du 107.7...
illustration de Le Paradis de Kamel Ouali
© Gilles Gustine 

« Je veux rester dans la tradition du cabaret mais avec de nouveaux codes. »

 Première partie
 Première partie
play
0:00
0:00
volume-high 
« L’Oiseau Paradis », c'est le titre de la nouvelle revue du Paradis Latin, mise en scène par note invité Kamel Ouali : « C'est le nouveau propriétaire Walter Butler qui m'a contacté et m'a demandé d'écrire un livret en une semaine (...). Coup de cœur mutuel et on a décidé de partir ensemble sur cette aventure. »
« L’Oiseau Paradis » n'est pas une revue comme les autres, et Kamel Ouali a pu y apporter sa patte : « il y a de l'interaction avec le public car j’adore ça, et je mets en scène le dîner, ce qui ne se fait jamais dans un cabaret. »
Côté scène, le chorégraphe s'est entouré d'une troupe de 30 personnes, avec 18 tableaux, des décors et costumes somptueux, et bien sûr l'éternel french-cancan : « je veux rester dans la tradition du cabaret mais avec de nouveaux codes. C'est un vrai pari, mais c'est hyper enrichissant, et on a trouvé une vraie couleur. »
Kamel Ouali est un chorégraphe metteur en scène hyperactif, et n'a jamais trouvé le temps de passer son permis de conduire. C'est donc en tant que passager qu'il nous accompagne : « pour moi la voiture fait office de lit : on me met dans la voiture, on roule et, comme les enfants, je m'endors direct ! »

« Ce qui m'a séduit dans ce casting c'est que personne ne se ressemble »

 Deuxième partie
 Deuxième partie
play
0:00
0:00
volume-high 
Pour accompagner Kamel Ouali dans son aventure au Paradis Latin, la meneuse de revue de « L'Oiseau Paradis » n'est autre qu'Iris Mittenaere :« je cherchais absolument une muse, la meneuse de revue doit faire rêver tout le monde. Elle a une grâce, une modernité, elle a un port altier qui représente le glamour. »

Et Iris ne fait pas que danser, elle chante et joue également la comédie : « ce qui lui faisait le plus peur c'est chanter, on l'a emmenée en studio et on a tous été bluffé. »

Autour de la meneuse de revue, il y a un casting de 30 artistes : « des chanteurs, des danseurs, des artistes de cirque, des comédiens, et ce qui m'a séduit c'est que personne ne se ressemble. »

Un joli chemin pour ce petit garçon de Seine St Denis qui craque pour la danse à l'âge de 11 ans : « Lorsque j'ai dit à mon père que j'allais m'inscrire à la danse, et il m'a répondu  »tu feras du karaté comme tes frères !"
Mais c'était sans compter sur Maman Ouali : « Ma mère m'a dit :  »Je te paye tes cours de danse et on dira à ton père que tu fais du karaté."

"Mettre en valeur les gens sur scène, c’est le truc qui est pour moi le plus jubilatoire»

 Troisième partie
 Troisième partie
play
0:00
0:00
volume-high 
Et Kamel Ouali un jour comédien ? Réponse de l’intéressé : « Non, on me l’a proposé plusieurs fois, mais j’adore être de l’autre côté, diriger les gens (…) Mettre en valeur les gens sur scène, c’est le truc qui est pour moi le plus jubilatoire. »

Dans ce nouveau spectacle, « L’Oiseau Paradis », les costumes jouent un vrai rôle : « il y a plus de 380 costumes, c’est énorme pour une revue, beaucoup de tableaux, c’est très riche, et il n’y a rien d’accessoire, tout est important. »

Quant au Kamel Ouali danseur, il est comblé : « Je danse quand je monte les chorégraphies pour les montrer aux autres. Je danse tout le temps, mais danser devant un public ne me manque pas du tout. »

Le spectacle maintenant lancé, Kamel Ouali va pouvoir laisser de côté la revue : « je n’y vais pas tous les soirs car je repars sur d’autres aventures. »
Et parmi les nouveaux projets de Kamel, il y a bien sûr l’écriture d’une nouvelle comédie musicale.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales