Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Bonnes Ondes | Le projet Coco Velten à Marseille

Le projet Coco Velten à Marseille

date 06/06/2019 - 20:26 | micro_reportage Marie-Dominique Berto
Notre rendez-vous positif et citoyen du week-end nous emmène à Marseille où vient de débuter l'aventure Coco Velten. C'est un projet social, économique et culturel, pour redonner vie à un grand bâtiment inhabité. Un centre d'hébergement, une cantine, des associations, sont installés, pour 3 ans, au cœur du quartier Belsunce.
illustration de Le projet Coco Velten à Marseille
 Le projet Coco Velten à Marseille
 Le projet Coco Velten à Marseille
play
0:00
0:00
volume-high 
Notre journaliste, Marie-Dominique Berto s’est rendue dans la Cité Phocéenne pour y rencontrer Sophia Daoud, l’une des personnes à l’origine de cette initiative originale et d’abord, Coco Velten c’est quoi ?

« C’est une occupation temporaire d’un bâtiment de 4 000 M2 qui a été lancée par la préfecture de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le but ce n’était pas de faire un énième centre d’hébergement isolé, mais au contraire de mixer les usages et les programmes dans un même bâtiment. Le projet se découpe en 3 volets, un centre d’hébergement, une résidence sociale de 80 places, un deuxième tiers qui est dédié à des bureaux, des associations ou des structures qui viendraient louer des espaces pour y travailler, et un 3ème volet qui est des espaces qui seraient ouvert au public avec une programmation ou un lieu de restauration… et donc le but, c’est que ces trois entités dialoguent ensemble, ou au moins cohabitent et pourquoi pas, montent des projets ensemble au sein du bâtiment et à l’extérieur. »

Alors vous avez parlé notamment de projet de restauration et c’est un peu particulier à Coco Velten…
« On a ouvert une cantine il y a un peu plus d’un mois, pour être une plateforme pour des projets de restauration, d’être un incubateur… on essaye de permettre à des personnes de tester leur modèle de restaurant pendant un temps donné, quelques mois ou un an, pour après pouvoir monter leur projet à l’extérieur. Alors là, nous travaillons avec deux partenaires qui se partagent la semaine, le midi, un restaurant vénézuélien et un autre projet en lien avec la prison des Baumettes, qui permet à des jeunes, des détenus qui sont en fin de peine, de pouvoir faire une formation autour des métiers de la restauration à Coco Velten. Le lundi et le mardi, ils cuisinent ici, ils servent ici et le but de ce projet, c’est de peut-être un jour pouvoir accueillir un restaurant au sein de la prison des Baumettes. »

Ça veut dire, beaucoup de vie dans cet immense espace qui était fermé depuis 2 ans…
« Oui, c’est le but de réanimer tout le bâtiment, d’arriver à créer des liens, de monter des projets, des partenariats qui après perdureraient une fois que nous partons… »

Alors justement, vous le disiez dans 3 ans on n’est plus là… c’est un projet éphémère et c’est la particularité de Coco Velten.
« On est là jusqu’à fin 2021. On a signé un bail avec la préfecture de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est une occupation temporaire et c’est de l’expérimentation, donc un peu le but de ce projet, il est un peu pilote, on va essayer de capitaliser un peu, de savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour après le dupliquer dans la région. C’est un gros challenge, mais on espère y arriver. »

Écoutez le reportage de Marie-Dominique Berto.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales