Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | Actualité | Les Francais accros à leur smartphone
Actualité

Les Francais accros à leur smartphone

date 26/07/2019 - 16:20 | micro_reportage La rédaction
Une étude de l'ASFA démontre que nous utilisons nos téléphones et tablettes au volant comme nous le faisons à la maison...
facebooktwitter
illustration de Les Francais accros à leur smartphone
Les chiffres sont impressionnants et ne s'améliorent pas :
  • Plus d'1 conducteur sur 3 admet utiliser sont téléphone au volant
  • 93% des Français sont pourtant conscients que c’est dangereux
  • 75% des jeunes conducteurs déclarent prendre leur portable en main en conduisant
  • Les agents autoroutiers sont particulièrement mis en danger par les conducteurs inattentifs

Cette dernière étude de l'Association Professionnelle des Sociétés Françaises d’Autoroutes met en évidence la généralisation de l'utilisation des smartphones, GPS, tablettes et autres écrans par les automobilistes au volant, même sur autoroute.

Pour l'ASFA, ces comportements représentent un réel danger : « 15 secondes pour une notification Facebook = 600 mètres sans regarder la route ! »
Résultat, les accidents mortels liés à l’usage de ces « distracteurs » restent en hausse depuis plusieurs années sur autoroute et concernent principalement les conducteurs les plus jeunes.

L'ASFA insiste enfin sur les dangers que ces pratiques font courir aux personnels autoroutiers : « En 2017, les équipes des sociétés d’autoroutes avaient enregistré 187 accidents et un bilan humain très lourd : un agent de la Sanef avait perdu la vie et 12 agents avaient été blessés. Même si le bilan de 2018 laisse entrevoir une amélioration, seule une prise de conscience rapide et une modification des comportements pourront permettre de réduire le nombre d'accidents et de mieux protéger les automobilistes comme le personnel autoroutier... »

Le téléphone au volant, perçu comme aussi dangereux que l’alcool...

L’étude, menée auprès de 1 500 personnes, démontre que si 76 % des Français se sentent en sécurité sur l’autoroute, ils placent l’usage du téléphone au volant au même niveau de danger que l’alcool, les drogues ou la somnolence.

Dans l’étude de l’ASFA, 9 Français sur 10 confirment que l’utilisation d’un écran au volant a une influence importante sur leur temps de réaction et 93 % d’entre eux se déclarent inquiets de ce comportement chez les autres.

Pourtant, un tiers des français admet utiliser le téléphone portable au volant sur autoroute et 37% reconnaissent le prendre en main en conduisant, certains déclarant même le faire plus facilement sur autoroute « parce que c’est plus sûr ».

Malgré la conscience du risque, cette pratique dangereuse subsiste, en 2018, l’inattention a été relevée dans près de 14% des accidents mortels sur autoroute. Ces accidents se produisent fréquemment entre 18h et 20h.
illustration de Les Francais accros à leur smartphone
© ASFA - Harris Interactive 

Un défi majeur de sécurité routière pour les années à venir

Pour l’ASFA l’usage des Smartphones et autres écrans, est à l’origine des très nombreux accidents dont sont victimes chaque années les équipes d’intervention des sociétés d’autoroutes (11 agents blessés dans 132 accidents en 2018).

Christophe Boutin, Délégué général de l’ASFA, rappelle que « depuis cinq ans, le personnel autoroutier a subi 670 accidents, dont deux mortels. Ce sont des chiffres croissants et alarmants. »

Si 76 % des Français voient dans un durcissement des sanctions la meilleure solution, 6 Français sur 10 se déclarent favorables à une meilleure sensibilisation. La Sécurité routière a récemment annoncé que téléphoner au volant serait prochainement plus durement sanctionné. Si un conducteur est arrêté par les forces de l'ordre pour une infraction, comme franchir une ligne blanche, tout en ayant son téléphone en main, son permis sera immédiatement retiré. C’est ce que prévoit l’article 31 de la loi d’orientation des mobilités en cours d’examen au Parlement.
illustration de Les Francais accros à leur smartphone
© ASFA - Harris Interactive 

Le téléphone au volant, une pratique qui inquiète

Les explications de Christophe Boutin, délégué général de l'ASFA, Jean-Daniel Levy, directeur du département politique et opinion de Harris Interactive et Laurent Karila, addictologue à l’hôpital Paul Brousse.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés