Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Invités | Bonnes Ondes | Les Restos du Cœur
Bonnes Ondes

Les Restos du Cœur

date 24/12/2018 - 12:16 | micro_reportage La rédaction
Vous avez sans doute déjà fredonné la chanson des Restos du Coeur et peut-être que celle-ci vous a même donné envie de vous engager dans une association qui vient en aide aux plus démunis... C'est ce qu'a fait notre invité René Clausse le jour de sa retraite et il ne regrette vraiment pas, il parle de cet engagement à Virginie Decorte.
facebooktwittergoogleplus
illustration de Les Restos du Cœur
 Les Restos du Cœur
 Les Restos du Cœur
play
0:00
0:00
volume-high 
René Clausse a rejoint l'équipe des Restos du cœur à Nice il y a 10 ans : « Je voulais me rendre utile, je trouvais qu'aller aider les autres c'est très enrichissant et ça amène beaucoup. Donc c'est pour ça que le lendemain de mon départ en retraite j'ai poussé la porte de ce centre et depuis je suis là. »

Toutes les bonnes volontés et les savoir-faire sont utiles à l'association. Sur les 670 bénévoles des Alpes-Maritimes, certains n'interviennent que quelques heures. Ce n'est pas le cas de René : « J'arrive à faire un temps plein aujourd'hui. Je m'occupe d'un camion qui fait une distribution de rue tous les mercredis [...] Je vais aussi parler dans les écoles... »

L'association créée par Coluche existe depuis les années 80. « A l'époque c'était 70 000 repas, aujourd'hui on dépasse les 1,5 millions repas, on peut plus agir de la même façon donc on est beaucoup plus structuré. On est obligé d'être plus strict vis-à-vis des gens, des personnes accueillies et même vis-à-vis de nous-même. [...] L'idéal c'est que demain on me dise on a plus besoin de vous. En auquel cas on ferme et moi je suis le plus heureux. On a des gens qui vous disent heureusement que vous êtes là. Alors on est pas payé, mais ça vaut tous les salaires du monde »

Pour faire un dons : www.restosducoeur.org
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés