Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Musique | Tempo 110 | Nicolas Stavy joue Gabriel Fauré
Tempo 110

Nicolas Stavy joue Gabriel Fauré

date 04/02/2019 - 09:29 | micro_reportage Charlotte Latour
Son nouvel album, paru le 25 janvier 2019 chez BIS, est consacré à Gabriel Fauré (1845-1924). Ce récital est une véritable immersion qui englobe l’entière carrière du compositeur. Nicolas Stavy y interprète, en première mondiale, deux œuvres retrouvées dans une bibliothèque aux États–Unis et également les Romances Sans Paroles, composées dans sa jeunesse (vers 1863, 1864).
facebooktwittergoogleplus
illustration de Nicolas Stavy joue Gabriel Fauré
© Jean-Baptiste Millot 
 Nicolas Stavy joue Gabriel Fauré
 Nicolas Stavy joue Gabriel Fauré
play
0:00
0:00
volume-high 
Entre romantisme et abstraction, le style de Gabriel Fauré est passé à la loupe par notre invité, le pianiste Nicolas Stavy : « … Ce n’est pas une musique illustrative, ça n’est pas une musique jolie, agréable, c’est une musique intense, c’est une musique vivante, très lumineuse, pleine de contenus émotionnels, de tension. Quand il commence c’est un post romantique… faut pas oublier que Fauré est né vraiment très tôt dans le XIXème siècle. Il a vécu longtemps et c’est vraiment en France le dernier romantique et premier compositeur de la grande tradition française qui a ouvert vers Ravel, qui a été son disciple, vers Debussy, c’est vraiment quelqu’un qui a été un des compositeurs charnière. Fauré détestait le côté justement romantisant de sa musique, qu’est-ce qui est beau ? c’est cette matière sonore, Fauré voulait de la simplicité, il voulait du flux, un flux musical, quelque chose qui avance et qui reste simple. C’est en ça qu’il reste pur, élégant et pas compliqué. Et la difficulté c’est de trouver cet équilibre… »

Charlotte Latour a recueilli les confidences de Nicolas Stavy, écoutez.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés