Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Musique | Tempo 110 | Philippe Cassard et Cédric Pescia en duo pour la 9ème
Tempo 110

Philippe Cassard et Cédric Pescia en duo pour la 9ème

date 12/10/2020 - 12:35 | micro_reportage Charlotte Latour
C'est un travail de titan auquel s'est attaqué Franz Liszt en 1850 : transcrire la 9ème symphonie de Beethoven pour deux pianos. Une adaptation qui figure sur le nouvel album des pianistes Philippe Cassard et Cédric Pescia.
illustration de Philippe Cassard et Cédric Pescia en duo pour la 9ème
© William Beaucardet 
 Philippe Cassard et Cédric Pescia …
 Philippe Cassard et Cédric Pescia en duo pour la 9ème
play
0:00
0:00
volume-high 
Adapter une partition symphonique, initialement écrite pour une cinquantaine de musiciens, pour deux pianos (donc une vingtaine de doigts !), il fallait tout le talent de Franz Liszt (1811-1886) pour remplir cette mission presque impossible, d'autant que l'oeuvre en question n'est autre que l'illustre 9ème Symphonie de Beethoven. Pour leur nouvel album sorti chez La Dolce Volta, les deux pianistes Cédric Pescia et Philippe Cassard ont travaillé cette partition pendant un an avant d'enregistrer et ce dernier revient sur le travail colossal de Liszt : « dans La 9ème Symphonie, il y a des chœurs et quatre solistes en plus de l'orchestre, et Liszt se dit que l'adapter pour deux mains est impossible. Il a donc l'idée de la transcrire pour 4 mains sur 2 pianos. »

Et Franz Liszt va respecter scrupuleusement la partition originale : « Pas une note ne manque, il est dans un tel respect qu'en fait, il déploie tout son arsenal pianistique mais sans que jamais on puisse le prendre à défaut d'en rajouter dans la démonstration. Liszt débroussaille, il entre dans la forêt pleine d'arbres et de ronces et en fait quelque chose de luxuriant et de transparent. La joie de faire découvrir ce monstre au public c'est excitant pour nous. »

L'album Beethoven, Liszt : L'Ode à la Joie par Philippe Cassard, Cédric Pescia, dans les bacs le 16 octobre 2020.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales