burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Le MobiliMag | Rouler à l'électrique
Le MobiliMag

Rouler à l'électrique

date 06/09/2020 - 02:22 | micro_reportage Raphaële Burel
Rouler à l’électrique, à l’hydrogène ou bien au GNV, même sur de longues distances, est aujourd’hui tout à fait possible ! C’est ce qu’entendent démontrer deux rallyes qui se déroulent dans quelques jours : le « Pays de la Loire Énergie Tour » et le « Vendée Énergie Tour ».
illustration de Rouler à l'électrique
 Rouler à l'électrique
 Rouler à l'électrique
play
0:00
0:00
volume-high 
La mobilité bas carbone, qu'est-ce que c'est ? Jean-François Villeret, organisateur du rallye Pays de la Loire Énergie Tour, nous explique que « c'est une mobilité qui dégage le moins possible de carbone, à la fois à l'émission du véhicule, mais aussi au niveau de sa production ».

C’est le cas de l’électrique, de l’hydrogène et du GNV, mais sous certaines conditions, comme le précise Jean-François Villeret : « le véhicule électrique, à l'émission, ne dégage pas de CO2. Au niveau de la production, si on a une électricité, décarbonée à la base, ce qui est très largement notre cas en France, et bien il est aussi bas carbone. L'hydrogène vert ou propre, c'est à dire un hydrogène qui est issu des énergies renouvelables ou en tout cas issu d'une électricité décarboné. Quant au bio GNV, quand il est bio, c'est à dire qu'il est issu de la méthanisation. On réutilise finalement une énergie qui est produite sur les territoires à partir de déchets et donc il y a un cercle vertueux qui se met en place. »

Et ces trois énergies du futur n’en sont pas tout à fait au même niveau de développement, selon Jean-François Villeret : « très clairement, le véhicule électrique, tous les constructeurs arrivent avec des gammes assez étendues, ça va se développer sans doute, dans des proportions plus importantes que ce que l'on pense souvent. Et au delà de 2025, je pense qu'on n'aura plus beaucoup d’intérêt d'acheter un véhicule thermique. Quant aux transports lourds et aussi sur des longues distances, notamment sur des grandes distances autoroutières par exemple, on aura un développement du bio GNV, qui commence lui, à être assez opérationnel et demain ensuite, de l'hydrogène qui commence ses premières expérimentations. Et c'est ce qu'on verra justement, sur ces deux événements du Pays de la Loire Énergie Tour et du Vendée Énergie Tour. »

Ces 2 rallyes se déroulent du 17 au 23 septembre, l'objectif étant de démontrer que ces véhicules bas-carbone sont aujourd’hui tout à faits performants, sur courtes ou longues distances ! Et pour les longues distances, on trouve de plus en plus de bornes de recharges très rapides, notamment sur autoroute, et la nouvelle génération de véhicules électriques devrait être capable de recharger 200 km en moins d’un quart d’heure.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales