Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Des plongeurs pour rénover un pont sur l'A9

Des plongeurs pour rénover un pont sur l'A9

date 26/01/2021 - 02:03 | micro_reportage Marie Marquet
C’est un chantier pas comme les autres qui a pris fin sur l’autoroute A9 entre Orange et Nîmes. Il s’est déroulé sur et surtout sous les eaux du Rhône. Plongeurs et cordistes se sont relayés pour réparer un pont. Retour sur ce chantier hors norme dans Question d’Autoroute.
illustration de Des plongeurs pour rénover un pont sur l'A9
 Des plongeurs pour rénover un pont…
 Des plongeurs pour rénover un pont sur l'A9
play
0:00
0:00
volume-high 
Entre le Gard et le Vaucluse, l'A9 enjambe le Rhône grâce à un viaduc de 350 mètres de long sur la commune de Roquemaure. Pour rénover les fondations du pont fragilisées par des crues répétées et les forts courants du fleuve, un chantier hors norme a été mis en place. Ce chantier insolite vient de s'achever. Il a généré très peu de perturbations car il s'est déroulé en grande partie sous les eaux, comme l'explique Michael Audoux de VINCI Autoroutes : « C'est un chantier qui a été totalement transparent pour nos clients, alors qu'il se situait juste sous leurs pieds, avec des moyens spécifiques : des péniches, des barges, des pousseurs. Par la suite, des gros blocs ont été déposés sur le lit du Rhône pour pouvoir faire une carapace qui protège les pieux et donc les fondations de l'ouvrage d'art. »

C'est un chantier qui a donc amené les équipes à sortir des sentiers battus, avec des travaux situés à plusieurs dizaines de mètres sous l’eau. « Il nécessitait des moyens subaquatiques qui ne sont pas des métiers classiquement utilisés sur le réseau VINCI Autoroutes », précise Michael Audoux et ajoute que « pour faire les préparations des pieux et mettre en place les carapaces métalliques, il a fallu faire intervenir des plongeurs qui travaillaient en quatre équipes de quatre, avec la spécificité de travaux qui doivent être interrompus parfois quand le débit du Rhône est trop important. »
En plus des plongeurs, des cordistes sont aussi intervenus sur ce chantier. Ils ont dû adapter la signalisation fluviale à ce niveau, car chaque jour des d'embarcations commerciales ou de loisirs naviguent sous le pont.
illustration de Des plongeurs pour rénover un pont sur l'A9
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales