burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Vie Pratique | Que Choisir ? | Encore trop de contaminants dans nos aliments
Que Choisir ?

Encore trop de contaminants dans nos aliments

date 15/10/2020 - 18:15 | micro_reportage Charles Daudon
Polluants industriels massivement rejetés dans l'environnement au cours du XXe siècle, les dioxines et polychlorobiphé.
illustration de Encore trop de contaminants dans nos aliments
 Encore trop de contaminants dans n…
 Encore trop de contaminants dans nos aliments
play
0:00
0:00
volume-high 
« Tous les aliments que nous avons testés respectent, individuellement, la réglementation. Le problème c'est le cumul lors des repas. Là on arrive à des taux beaucoup trop élevés » affirme Elsa Abdoun, journaliste au magazine Que Choisir.

Produits par les activités humaines, les dioxyones et polychlorobiphényles (PCB) s'invitent toujours dans nos assiettes. Polluants persistants, ils restent très longtemps dans l’environnement : « Ils ont été largués massivement au cours du 20ème siècle. Les dioxyones, ça venait principalement des incinérateurs de déchets. Les PCB étaient fabriqués par l'industrie chimique pour servir dans tout un tas d'équipements et malheureusement ces polluants sont toxiques. Certains sont cancérigènes, peuvent perturber les systèmes neuronal, hormonal, immunitaire et on les retrouve encore dans nos aliments. »

Une réglementation existe en la matière. Elle fixe les limites à ne pas dépasser en taux de dioxyones et PCB. Toutefois, malgré le respect de la réglementation et de ses limites, « l'EFSA (European Food Safety Authority), l'Agence Européenne de Sécurité des Aliments a calculé qu'on était largement au dessus du seuil à risque pour la santé. On est trop exposé » souligne Elsa Abdoun. « On a fait le calcul à Que Choisir, quand on additionne les aliments lors de deux repas classiques avec de la viande du poisson, des pâtes, des yaourts, du fromage ou des pommes de terre, on arrive en deux repas à six fois la dose quotidienne jugée tolérable par les experts sanitaires donc on dépasse largement les doses ! » Ces polluants sont particulièrement présents dans les aliments gras comme le poisson (thon et le saumon), la viande, le fromage, le beurre.

Comment faire alors pour réduire cette pollution présente dans nos aliments ? « Dépolluer les sols c'est très compliqué, ça coûte une fortune. En revanche on peut modifier l'alimentation des animaux, pour qu'elle soit plus végétale et donc moins contaminée. Le plus simple aujourd'hui en tant que consommateur est de suivre les recommandations des autorités sanitaires en terme nutritionnel, qui ont d'ailleurs des avantages au delà d'ailleurs des dioxines et PCB. Il faut limiter sa consommation de viandes et de poissons gras, de produits laitiers et à l'inverse augmenter sa consommation de végétaux qui sont très peu contaminés. C'est important particulièrement pour les jeunes femmes en âge de procréer, au moment de l'allaitement. » La réduction des dioxines et PCB peut-elle passer par un changement de réglementation ? « Oui c'est une piste importante de diminuer les limites réglementaires actuellement autorisées dans les aliments pour pousser les producteurs à diminuer la contamination à la source même si ça ne va pas être simple. »

Écoutez Elsa Abdoun, journaliste au magazine Que Choisir.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Plus d'informations
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales