Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Encourager la mobilité partagée
Question d'Autoroute

Encourager la mobilité partagée

date 20/06/2021 - 02:06 | micro_reportage Marie Marquet
Pour réduire l'empreinte carbone sur l'autoroute, les parkings dédiés au covoiturage se multiplient. Aujourd'hui, 37 parkings sont en service sur le réseau VINCI Autoroutes.
illustration de Encourager la mobilité partagée
 Encourager la mobilité partagée
 Encourager la mobilité partagée
play
0:00
0:00
volume-high 
Pour décarboner les déplacements du quotidien, il faut encourager la mobilité partagée, en augmentant les parkings de covoiturage. Ces infrastructures se multiplient, comme l'explique Amélia Rung de VINCI Autoroutes : « Il est vrai que VINCI Autoroutes a l'ambition d'augmenter les plateformes, les endroits où physiquement, on peut se donner rendez-vous pour pouvoir récupérer une voiture ou se faire déposer. »

Ces parkings sont situés à proximité immédiate de certains échangeurs, accessibles depuis l’autoroute ou le réseau secondaire. Il en existe 37 sur le réseau VINCI Autoroutes, « ce qui représente, à peu près, 3 000 places et nous envisageons, dans les trois ans qui viennent, de doubler ce nombre, pour pouvoir offrir plus de 6 000 places de covoiturage, entièrement gratuites, bien placées, et visibles », souligne Amélia Rung.

L'objectif, c'est de doubler le nombre de parkings afin d’encourager la mobilité décarbonée : « on sait que les déplacements sur autoroute représentent plus de 80% des déplacements en France et ils génèrent plus d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Par rapport aux accords de Paris, il est nécessaire de décarboner le transport, donc de décarboner l'autoroute et cela passe par promouvoir la mobilité partagée », précise Amélia Rung.
Des projets existent aussi en lien avec certaines métropoles pour développer des voies réservées au covoiturage, afin d’accélérer encore davantage ce mouvement.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales