Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | L'Auto et la Loi | Faux VTC : Que dit la loi ?
L'Auto et la Loi

Faux VTC : Que dit la loi ?

date 29/03/2021 - 01:40 | micro_reportage Francine Thomas
Un réseau de fraude impliquant des faux chauffeurs VTC, opérant à l'aéroport de Roissy, a été mis au jour récemment. Préjudice estimé : près de trois millions €.
illustration de Faux VTC : Que dit la loi ?
 Faux VTC : Que dit la loi ?
 Faux VTC : Que dit la loi ?
play
0:00
0:00
volume-high 
Dans ce cas précis, les 4 accusés passeront en jugement au mois de mai prochain. Mais la question est aussi de savoir ce qu'encoure l’usager de cette Voiture de Transport avec Chauffeur. Risque-t-il lui aussi des poursuites ? Pour Maître de Caumont, la réponse est « non et éventuellement oui ».

Concrètement, explique notre avocat spécialiste du droit routier : « À priori non, parce que ce n’est pas vous qui avez commis l’infraction […] lui (le conducteur) on va lui reprocher bien sûr un exercice illégal de cette profession et il va risquer lourd ! » Ainsi, pour cette récente affaire de fraude aux VTC démantelée, dit-il, « les peines encourues vont jusqu’à 10 ans de prison et 750.000 € d’amende ». Concernant le passager, l’usager du VTC, Maître de Caumont répète qu’il ne risque rien, « sauf si éventuellement vous étiez parfaitement au courant que c’était un faux VTC […] et qu’en toute connaissance de cause vous ayez encouragé cet exercice illégal ».

En l’occurrence, même dans ce dernier cas, notre consultant juridique affirme n’avoir jamais constaté de verbalisation et rappelle d’ailleurs que « ce serait au parquet de démontrer que vous étiez parfaitement conscient » de vous déplacer à bord d’un faux VTC.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales