Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | L’archéologie préventive
Question d'Autoroute

L’archéologie préventive

date 02/11/2020 - 17:42 | micro_reportage Perrine Martin
En cette période de confinement, les chantiers se poursuivent dans le respect des règles sanitaires. En France, à l'occasion des chantiers importants, des archéologues un peu particuliers viennent fouiller les sols avant qu'ils ne soient recouverts par une route ou un bâtiment...
illustration de L’archéologie préventive
© VINCI Autoroutes 
 L’archéologie préventive
 L’archéologie préventive
play
0:00
0:00
volume-high 
Le saviez vous ? Pour tout projet autoroutier d'envergure, l'Institut national de recherches archéologiques préventives est appelé pour dresser un diagnostic. Jérôme Bouillon est archéologue au sein de l'Inrap : « Contrairement à l'imaginaire qu'on peut avoir de l'archéologue, on est plus souvent avec des moyens lourds tels que la pelle, la pioche que le pinceau et la truelle. La truelle, on l'utilise beaucoup, ça reste quand même l'outil de prédilection. Mais on utilise des moyens mécaniques, évidemment, parce qu'il faut dans un premier temps, enlever tout le couvert végétal pour accéder à ce qui est sous-jacent et notamment c'est à partir de ce niveau-là que les premiers éléments anciens apparaissent. »

Non loin de l'autoroute A10, dans le Loiret, sur la commune de Saran, où Jérôme Bouillon est intervenu avant l'aménagement d'une quatrième voie d'autoroute, un escalier du XVe siècle taillé dans le calcaire a été découvert à 3 mètres de profondeur. Il a pu être étudié avant d'être recouvert : « Tous les faits ont été traités, c'est à dire enregistrés, photographiés, dessinés. Après, il y a un gros travail de ce qu'on appelle nous, le post-fouille. Ce sont les informations que l'on croise et qui nous donnent des données chronologiques, mais aussi des données sur l'environnement qu'il pouvait y avoir à ces époques. »

Et le site www.inrap.fr est une mine d'or pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l'histoire des territoires.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales