Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | L'Auto et la Loi | À quoi servent les feux de jour ?
L'Auto et la Loi

À quoi servent les feux de jour ?

date 15/03/2021 - 11:40 | micro_reportage Francine Thomas
À quoi servent les feux diurnes installés sur de nombreux véhicules récents. Et lorsque la luminosité baisse, ces phares sont-ils suffisants ?
illustration de À quoi servent les feux de jour ?
 À quoi servent les feux de jour ?
 À quoi servent les feux de jour ?
play
0:00
0:00
volume-high 
Dans notre rendez-vous juridique cette semaine, notre consultant répond à la question de savoir si les feux de jour peuvent remplacer les feux de position. Maître Éric de Caumont raconte tout d’abord que ces feux diurnes « sont rendus obligatoires par une réglementation européenne qui remonte déjà à 7-8 ans et qui veut que ces feux diurnes, qui ressemblent beaucoup aux feux de position, soient installés sur les véhicules neufs ».

La différence entre ces feux de jour et les feux de position, explique notre avocat spécialiste du droit routier, c’est tout d’abord « un allumage automatique » et surtout ces feux diurnes « sont uniquement des feux avant ». Un dispositif que Maître de Caumont estime être un facteur de démobilisation pour le conducteur : « Vous n’allez pas mettre des feux de position, vous avez déjà les feux diurnes qui sont allumés, donc vous allez circuler en agglomération avec aucun feu à l’arrière de votre véhicule. »

Concrètement, vous risquez d’être ainsi « totalement invisible de dos, aux véhicules qui se rapprochent de vous ». Notre avocat spécialisé dans la défense des automobilistes prévient d’ailleurs que lorsque la luminosité réduit vous encourez une sanction si vous ne roulez qu’avec les feux de jour : « C’est une contravention de 3e classe, qui peut entraîner une amende de 68 € si vous acceptez de la payer en amende forfaitaire. »

Dans ces cas-là, précise notre consultant juridique, le motif de la verbalisation est que vous ne circulez pas avec « les feux réglementaires (de position ou de croisement) qui doivent signaler votre présence et être visibles à 150 mètres de devant et de derrière et les feux diurnes ne remplissent pas cette office ».
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales