Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
ASSISTANTS VOCAUXplay ECOUTERfrance TRAFICpodcast PODCASTSmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | L'Auto et la Loi | Alcoolémie, conduite accompagnée et réglementation !
L'Auto et la Loi

Alcoolémie, conduite accompagnée et réglementation !

date 01/02/2020 - 18:57 | micro_reportage Francine Thomas
Est-il autorisé de boire de l’alcool lorsque l’on est accompagnateur d’un jeune en apprentissage anticipé de la conduite ?
illustration de Alcoolémie, conduite accompagnée et réglementation !
 Alcoolémie, conduite accompagnée e…
 Alcoolémie, conduite accompagnée et réglementation !
play
0:00
0:00
volume-high 
Cette semaine, dans votre rendez-vous juridique sur le 107.7, Francine Thomas a demandé à Maître Eric de Caumont quelles sont les règles en matière d’alcoolémie quand on encadre un futur conducteur dans le cadre de la conduite accompagnée.

À cette question simple, notre expert en droit routier répond simplement : « Lorsque vous prenez la responsabilité de servir de parrain accompagnateur […] on considère que l’accompagnateur d’un jeune qui n’a pas encore le permis de conduire est un peu le filet qui garantit s’il y a un problème. »

Or, Me de Caumont explique que « si vous êtes complètement saoul […] vous ne veillez pas sur votre conducteur, sur votre jeune à côté de vous, donc on ne peut évidemment pas accepter que le passager soit en alcoolémie positive, même si le conducteur est parfaitement à jeun ».

C’est l’une des raisons pour lesquelles « les forces de l’ordre contrôlent systématiquement les deux (passagers avant du véhicule) quand ils voient que c’est une conduite accompagnée », précise notre avocat spécialisé dans la défense des automobilistes.

Il rappelle et avertit en guise de conclusion qu’en cas d’alcoolémie positive : « Les sanctions sont exactement les mêmes […] 0,25mg dans l’air expiré c’est la contravention (135 euros et 6 points), 0,40mg ça devient le délit (jusqu’à 4500 euros d’amende, 3 ans de suspension de permis, 2 ans de prison et également 6 points de retirés) ! »
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2020
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales