Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | L'Auto et la Loi | Deux-roues, stationnement et verbalisation

Deux-roues, stationnement et verbalisation

date 17/10/2022 - 17:45 | micro_reportage Francine Thomas
Depuis le 1er septembre, les conducteurs de scooters ou de motos thermiques doivent payer pour laisser leur engin dans les rues de Paris.
illustration de Deux-roues, stationnement et verbalisation
 Deux-roues, stationnement et verba…
 Deux-roues, stationnement et verbalisation
play
0:00
0:00
volume-high 
Un sujet d’actualité, à l’honneur de votre rendez-vous juridique cette semaine sur le 107.7. Depuis la rentrée, le stationnement est devenu payant dans la capitale pour les deux-roues motorisés et thermiques. La question est donc de savoir ce qu’encourt le conducteur d’un tel engin, s’il ne paye pas au moment de laisser son véhicule dans la rue. Notre consultant, Maître Éric de Caumont, affirme d’emblée qu’il vous en coûtera un FPS, autrement dit un « Forfait post-stationnement qui est de 37,5 euros dans le centre-ville appelé zone 1 et dans la zone moins chargée plus périphérique, la zone 2, là c’est un FPS à 25 euros ».

Ce forfait post-stationnement, précise notre avocat spécialisé dans le droit routier, « vous autorise à rester six heures » à la même place, vous ne pouvez pas être verbalisé une seconde fois durant ce délai. Si le forfait est le même pour les véhicules à quatre roues, les tarifs du stationnement payant sont en revanche différents. Ainsi, raconte Me de Caumont, « c’est deux fois moins cher que les voitures » !

Mais, ajoute-t-il, cette fois avec sa casquette d’avocat de la Fédération Française des Motards en Colère, « on a fait constater par huissier, qu’à la place d’une voiture, on met cinq motos et que donc cela devrait être cinq fois moins cher ». Notre consultant juridique explique que « cette décision du Conseil de Paris fait l’objet d’un recours » dont il a été chargé, au nom de la FFMC. La procédure devrait été jugée devant le tribunal administratif d’ici la fin de l’année ou début 2023.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2022
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales